Quad ou 4x4 : hors-piste interdit sur le littoral de la Plaine orientale

Arrêté de protection du biotope a été pris au niveau de l’embouchure du Golo (Haute-Corse) interdisant toute circulation. / © DR
Arrêté de protection du biotope a été pris au niveau de l’embouchure du Golo (Haute-Corse) interdisant toute circulation. / © DR

Dans le cadre d'un arrêté de protection du biotope, la préfecture de la Haute-Corse lance jusqu'à fin mai une opération de surveillance des plages et dunes de la Plaine orientale pour en interdire l'accès aux véhicules à moteur sous peine d'amende.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

La réglementation de la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels existe, mais elle n'est pas toujours respectée, sur la la Plaine orientale notamment.

La préfecture de la Haute-Corse a décidé de sévir à l'encontre des adeptes de loisirs nautiques qui se rendent directement sur la plage en 4x4, en quad ou en moto.  

"Que ce soit pour aller pêcher, aller se baigner ou s’amuser, de nombreuses personnes en véhicule à moteur circulent et stationnent sur les plages et arrières-plages provoquant une dégradation importante de ces milieux fragiles et souvent protégés", indique la préfecture.

"La circulation à moto, quad ou 4X4 dans les espaces naturels peut provoquer des dégradations, des conflits d’usage, mais aussi perturber la faune et la flore sauvages".

Depuis quelques années, afin de protéger ces milieux naturels et veiller à la tranquillité des espèces protégées, un balisage et des panneaux d’information ont été mis en place sur plusieurs secteurs littoraux particulièrement impactés par cette circulation sauvage. 

1 500€ d'amende et la confiscation du véhicule

Cette année, "une mission inter-services regroupant l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) de Corse, la Direction départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) de la Haute-Corse, les affaires maritimes et la gendarmerie nationale sera organisée", pendant le mois de mai.

A cet effet, "un arrêté de protection du biotope a été pris au niveau de l’embouchure du Golo interdisant toute circulation", précise la préfecture.

Les contrevenants risquent au minimum une amende de 135 euros, mais les peines encourues peuvent aller jusqu’à 1500 euros et la confiscation des véhicules à moteur en fonction des cas.

Sur le même sujet

Tema pêche : découverte des techniques et de l’environnement grâce à un guide professionnel

Les + Lus