Déchets : comment fonctionne la collecte au porte-à-porte de Furiani ?

La communauté d’agglomération de Bastia a mis en place la collecte des déchets au porte-à-porte l'été dernier pour 1200 maisons à Furiani. Elle envisage d'étendre ce procédé à toute l'agglomération bastiaise.

Par France 3 Corse ViaStella

Le jeudi, dans un quartier résidentiel de Furiani, c'est jour de sortie pour les conteneurs jaunes. Les ripeurs, c'est-à-dire les agents chargés de la collecte, passent devant chaque maison pour récupérer emballages, ordures ménagères et biodéchets.

Cette collecte au porte-à-porte a été mise en place en juillet dernier par la communauté d'agglomération de Bastia (CAB). « La commune a été divisée en plusieurs secteurs. Ces secteurs sont callés sur un planning qui a été diffusé aux habitants lors de la distribution des conteneurs. Pour les petites ruelles, afin d’avoir un service le plus efficace possible, on a mis en place des petits véhicules de gabarits adaptés pour pouvoir assurer nos collectes au plus près des habitants », explique Jean-Patrick Saye, directeur de la collecte de la CAB.




Des habitants qu'il a fallu équiper. Chaque maison a reçu trois conteneurs. En tout, pour acheter les bacs, les distribuer et communiquer sur le tri, la communauté d'agglomération a dépensé 150 euros par foyer.

« Maintenant, j’ai l’habitude »


Angèle, une habitante, est plutôt satisfaite du changement. « Question d’hygiène, je trouve que c’est beau. Mais il faut les attacher, parce que le vent les emporte, c’est une tactique, on le fait. On le fait, maintenant, j’ai l’habitude. Si je ne les avais pas, ça me manquerait. Mais il faut les entretenir, comme tout », estime-t-elle.

Comme elle, la majorité des habitants trie de plus en plus. Mais il arrive que certains se trompent ou fassent encore preuve d'incivisme. « Si on trouve des gravats ou quelque chose qui n’est pas du biodéchet, je refuse la poubelle et je l’avise avec un scotch directement », précise Hakim Ait, ripeur.

Aujourd'hui, la collecte au porte-à-porte se limite aux 1 250 villas de Furiani. Mais la CAB souhaite l'étendre aux autres communes de l'agglomération. « Pour le moment, les habitations individuelles donc les villas qui ont suffisamment de jardin pour accueillir les bacs. Si c’est seulement une terrasse, on ne va pas équiper. C’est l’étude qui détermine ça et on a estimé à environ 1 800 villas », note Marion Gabelli, chargée du développement du porte-à-porte à la CAB.

La mise en place devrait intervenir courant de l'été prochain.


A lire aussi

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus