DOSSIER - La tradition des violoneux

A Sermano, en Haute-Corse, une poignée de passionnés perpétuent la tradition du violon. On ne les appelle pas violonistes mais violoneux. Quelle différence ? La réponse en images. 

A Sermano, en Haute-Corse, des musiciens perpétuent la tradition des violoneux.
A Sermano, en Haute-Corse, des musiciens perpétuent la tradition des violoneux. © France 3 Corse ViaStella
Quelles différences entre les violonistes et les violoneux ? Celles de l'apprentissage et de la tenue de l'instrument. Les violoneux sont autodidactes, "apprennent en écoutant" et tiennent leur violon d'une manière différente des violonistes : appuyé sur le bras plutôt que sous le menton.

A Semano, en Haute-Corse, des passionnés font vivre cet art traditionnel, menacé de disparition. 

Une tradition d'après-guerre


Dans les années 50, les violons résonnaient souvent dans les rues à l'occasion des fêtes de village.

Lorsque les musiciens se lancent, une musique dansante et dynamique résonne, propice à la fête. "Il y a un style musical propre à chaque vallée et dans les villages, chaque violoneux avait son propre caractère et son propre style", explique Bernardu Pazzoni, musicien et auteur d'une thèse sur les violoneux.


durée de la vidéo: 04 min 39
Ces passionnés de violon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture musique vos rendez-vous