• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ecologie – L'Energy Observer en escale à Bastia

Ecologie – L'Energy Observer en escale à Bastia (Haute-Corse) le 6 août 2018. / © Energy Observer / Facebook
Ecologie – L'Energy Observer en escale à Bastia (Haute-Corse) le 6 août 2018. / © Energy Observer / Facebook

Depuis quelques jours, l'Energy Observer, seul navire au monde fonctionnant aux énergies renouvelables et à l'hydrogène qu'il produit fait escale dans le Vieux port de Bastia (Haute-Corse).

Par France 3 Corse ViaStella

Dédié à l'expérimentation des énergies renouvelables, l'Energy Observer a fait une escale remarquée dans le Vieux port de Bastia. Arrivé lundi, il reprendra la mer ce vendredi direction Saint-Tropez.

Ce navire laboratoire fonctionne en utilisant ses deux éoliennes et ses panneaux solaires et produit de l'hydrogène à partir de l'eau de mer. Les panneaux solaires captent les rayons du soleil sur leurs deux faces.

"Quand on est en mer, le bateau fonctionne grâce au soleil et grâce au vent pendant la journée et la nuit on bascule sur l'hydrogène pour recharger nos batteries", explique Marin Jarry, son capitaine. L'Energy Observer effectue un tour du monde pendant six ans, à raison d'une centaine d'escales.
 
Ecologie – L'Energy Observer en escale à Bastia
Intervenants - Marin Jarry, capitaine de l'Energy Observer; Amélie Conty, reporter embarquée; Equipe - Mathilde Guyenot, Tiphaine Urtizverea

L'objectif du voyage est ainsi de tester les procédés de fabrication de ces énergies renouvelables afin de les améliorer et les rendre accessible au plus grand nombre. 

"Le but du projet est d'expliquer que ce système existe et que c'est ça le futur, que ce ne sont pas les énergies fossiles et la pollution", indique Amélie Conty, reporter embarquée.

Après le tour de la Méditerranée et ses escales corses en 2018, le navire prendra la direction de l'Europe du Nord en 2019 avant de rejoindre le continent américain puis l'Océanie, l'Asie et l'Afrique, ses prochaines étapes jusqu'en 2022.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Intervention Jean-Félix Acquaviva et Michel Castellani à l'Assemblée nationale 15-11

Les + Lus