Ecologie - Energy Observer en Corse

L'Energy Observer fonctionne aux énergies renouvelables et à l'hydrogène qu'il produit, une première mondiale. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
L'Energy Observer fonctionne aux énergies renouvelables et à l'hydrogène qu'il produit, une première mondiale. / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Premier navire au monde fonctionnant aux énergies renouvelables et à l'hydrogène qu'il produit, le catamaran Energy Observer a fait escale à Calvi dans le cadre d'un tour du monde pour montrer que les énergies vertes sont le carburant de demain dans le transport.

Par GB avec AFP / FTVIASTELLA

Dédié à l'expérimentaltion des énergies renouvelables, Energy Observer a fait escale à Calvi ce week-end, première étape de sa tournée méditerranéenne. Ce navire laboratoire fonctionne en utilisant les éoliennes l'énergie solaire et en produisant de l'hydrogène à partir de l'eau de mer.

Après Calvi, le catamaran Energy Observer sera à Ajaccio vendredi et samedi, avant une dernière escale dimanche à Bonifacio.  

L'objectif d'Energy Observer est de montrer qu'il peut produire à partir d'énergies renouvelables, solaire et éolienne de l'hydrogène.

L'hydrogène contient jusqu'à trois fois plus d'énergie par unité de masse que le gazole et 2,5 fois plus que le gaz naturel. Sa combustion ne rejette ni CO2 ni particules fines, mais il est aujourd'hui produit à 96% à partir d'énergies fossiles.


Outre 130 m2 de panneaux photovoltaïques, le bateau intègre deux éoliennes à axe vertical, une aile de traction ainsi qu'une pile à combustible pour produire de l'électricité à partir de l'hydrogène stocké.

Energy Observer doit ainsi effectuer un tour du monde pendant six ans à raison d'une centaine d'escales.

D'un coût de 5,5 millions d'euros pour sa transformation, puis de 4 millions d'euros par an dont le budget est à moitié bouclé, il a été conçu avec une équipe d'architectes navals et l'institut de recherche CEA-Liten, dédié aux énergies nouvelles.

 

Sur le même sujet

Les + Lus