• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Exposition : L’intuition des Couleurs, Sabatina Leccia et Qin Han 

© Raphaëlle Duroselle/FTVIASTELLA
© Raphaëlle Duroselle/FTVIASTELLA

L’espace Orenga de Patrimonio propose, jusqu’au 28 septembre, l’exposition « L’intuition des couleurs » des artistes Sabatina Leccia et Qin Han. La première est Corse, la seconde Chinoise, leurs univers sont a priori opposés mais ils se retrouvent dans la sensibilité, la poésie et l’intuition. 

Par Raphaëlle Duroselle / France 3 Corse ViaStella

C’est la rencontre de deux âmes poétiques, de deux univers a priori opposés qui pourtant se retrouvent derrière une même sensibilité, un même travail intuitif. Deux mondes qui s’interpellent et se répondent autour de créations singulières.

Ces œuvres, ce sont celles de Sabatina Leccia, artiste corse, et de Qin Han, artiste chinoise. L’une travaille la broderie, qu’elle a apprise avec sa grand-mère, au village, et qu’elle détourne aujourd'hui afin d’exprimer « sa cartographie intérieure ». Sabatina joue avec le temps, utilise la gestuelle lente de la broderie pour entrer en méditation et laisser éclore sur la matière l’intensité et la couleur de ses émotions. 
 
© Sabatina Leccia
© Sabatina Leccia
 

« Casse-tête linguistique » 


Qin Han, quant à elle, travaille autour de personnages colorés qu’elle articule et désarticule sur le fond noir de ses toiles. Derrière ces petits êtres aux formes décalées, c’est son histoire qu’elle nous raconte. 

À son arrivée en France, la jeune artiste s’est trouvée devant un « casse-tête linguistique ». Ce casse-tête est celui des expressions françaises que l’on utilise souvent : « Avoir la grosse tête », « poser un lapin » ou « tirer son épingle du jeu ». Qin Han s’est alors retrouvée dans un univers de non-sens et de mystère qu’elle a su utiliser pour créer ces scénettes surréalistes et pleines d’humour. 

 
© Qin Han
© Qin Han


À l’espace Orenga, les deux artistes croisent leur monde fantastique. L’envie d’unir leur talent est née peu après leur rencontre en 2015. Un coup de foudre artistique. Très rapidement, les deux femmes échangent sur leur travail et sur la manière presque identique qu’elles ont d'exprimer leurs sensations, leurs intuitions. 

Dans cette exposition, les personnages suspendus de Qin Han font écho aux paysages brodés de Sabatina Leccia. Les deux artistes utilisent des matériaux similaires (tissu, papier japonais, encres aquarelles) qui participent au rendu subtil et léger de l’œuvre. Une invitation au voyage, une découverte poétique de la couleur et des formes à voir jusqu’au 28 septembre. 


L’intuition des couleurs, Sabatina Leccia et Qin Han
Espace d’art Contemporain Orenga de Gaffory – Patrimonio.
Du 13 juillet au 28 septembre.

 

Sur le même sujet

Sagone : à la découverte de l’ancienne cathédrale Sant’Appianu

Les + Lus