Fièvre catarrhale : un nouveau foyer détecté à Prunelli-di-Fiumorbo

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.Bouschon
Plusieurs bêtes sont décédées de la maladie, comme ici, dans cet élevage à Ghisonaccia.
Plusieurs bêtes sont décédées de la maladie, comme ici, dans cet élevage à Ghisonaccia. © Guillaume Leonetti / FTV

Un nouveau foyer de fièvre catarrhale a été détecté à Prunelli-di-Fiumorbo, indique ce mercredi 20 octobre la préfecture de région. Il concerne une exploitation de 220 moutons. Depuis la semaine dernière, on recense plusieurs dizaines de décès au sein des élevages ovins des suites de la maladie.

Il s'agit du troisième foyer détecté en une semaine : dans un communiqué paru ce mercredi 20 octobre, la préfecture de Corse indique que des cas de fièvre catarrhale ovine ont été répertoriés dans un élevage de 220 moutons à Prunelli-di-Fiumorbo, en Haute-Corse.

4 décès ont pour l'heure été constatés, ainsi que des signes cliniques typiques de la maladie (hyperthermie, œdème du mufle, hémorragies buccales, ou encore avortements), indique la préfecture, qui précise que ce foyer se situe dans une commune "voisine du premier foyer en Haute-Corse".

"Une surveillance accrue des troupeaux est nécessaire", poursuit le communiqué. "Les services de l’Etat recommandent à nouveau aux éleveurs de se rapprocher de leur vétérinaire praticien pour mettre en place sans attendre la vaccination contre la FCO. Le vaccin est disponible, il protège de la maladie. Ils recommandent également de conduire la lutte contre les insectes vecteurs, sur les animaux et dans les bâtiments."

Cette annonce intervient au lendemain d'une réunion de crise tenue entre les acteurs du monde agricole et les représentants de l'Etat. Une visioconférence dans laquelle il a justement été question du prix et de l'accessibilité du vaccin et des répulsifs contre la FCO.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.