Cet article date de plus de 5 ans

Furiani: attentat contre une maison en construction, aucune inscription sur les murs

Une charge couplée à une bouteille de gaz a explosé dans le vide sanitaire d'une maison en construction à Furiani, dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dégâts sont peu visibles sur place. Aucune inscription n'a été retrouvée sur les murs.
Un attentat s'est produit peu avant minuit dans la nuit de mercredi, contre une maison en construction sur la commune de Furiani, résidence San Paulu, dont le propriétaire est d'origine marocaine.

Une charge composée de chlorate de soude et sucre, couplée à une bouteille de gaz a explosé dans le vide sanitaire de la maison. Aucune inscription n'a été retrouvée sur place.
La charge explosive a été placée dans le vide sanitaire de la maison. 

Personne n'a été blessé. Les riverains ont été éloignés une partie de la nuit, le temps des investigations.

Ce jeudi matin, les enquêteurs sont sur les lieux. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Le reportage de Emilie Arraudeau et Christian Giugliano ce jeudi matin :
durée de la vidéo: 00 min 59
Attentat Furiani

Peu d'attentats depuis la trêve du FLNC
Cinq attentats et deux tentative ont été commis l'an dernier en Corse (contre 12 en 2014), soit le plus faible nombre depuis plusieurs années, selon le ministère de l'Intérieur. Aucune de ces actions n'a été revendiquée.

Cette sensible diminution des attentats est due essentiellement à la décision, annoncée en juin 2014, du Front de libération nationale de la Corse (FLNC) de la fin de ses opérations militaires clandestines pour favoriser un règlement politique de la question corse.

Depuis, les nationalistes ont été élus à la Collectivité territoriale de Corse en décembre 2015 après la victoire électorale d'une union composée d'autonomistes et d'indépendantistes. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers