Furiani : des élèves de CM2 retracent le quotidien d’un soldat de la Grande Guerre et gagnent un concours national

Des élèves de CM2 de l’école U Principellu à Furiani se sont plongés dans le quotidien de Paul Marietti et ses frères Vincent et Xavier, trois soldats morts durant la guerre de 1914-1918, dans le cadre du concours "Petits artistes de la mémoire, la Grande Guerre vue par les enfants".

Durant un an, les élèves de CM2 de l’école U Principellu de Furiani se sont imprégnés de l’histoire de trois poilus de la Grande Guerre. Ils ont imaginé le carnet intime de l'un d'entre eux, Paul Marietti
Durant un an, les élèves de CM2 de l’école U Principellu de Furiani se sont imprégnés de l’histoire de trois poilus de la Grande Guerre. Ils ont imaginé le carnet intime de l'un d'entre eux, Paul Marietti

Durant un an, les élèves de CM2 de l’école U Principellu de Furiani se sont imprégnés de l’histoire de trois poilus de la Grande Guerre. Trois frère dont les noms sont gravés dans la pierre du monument aux morts de leur commune. Paul, Vincent et Xavier Marietti sont morts entre 1914 et 1918.

Un carnet intime reconstitué

Les élèves de CM2 ont imaginé le carnet intime de Paul Marietti, mort en 1918, au retour de la guerre.
Les élèves de CM2 ont imaginé le carnet intime de Paul Marietti, mort en 1918, au retour de la guerre.

Avec leurs enseignante, Marie-Ange Santoni et les archives familiales de Marie Françoise Patras, l’arrière petite nièce de ces soldats, les élèves ont décidé de remonter le fil de l’existence de Paul Marietti, et d’écrire son journal intime, qu’ils ont aussi illustré.

Dernière page du carnet intime de Paul Marietti, imaginé par les élèves de CM2 de Furiani.
Dernière page du carnet intime de Paul Marietti, imaginé par les élèves de CM2 de Furiani.

"C’est un projet sur toute l’année scolaire, ça prend énormément de temps pour l’instituteur. Il faut vraiment que l’enseignant l’intègre dans son programme de toutes les matières, que ce soit les lettres, l’histoire, la géographie ou les arts plastiques", explique Marguerite Mondoloni, directrice de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, qui organise ce concours en partenariat avec les services de l’Éducation Nationale.

Paul Marietti est mort à son retour en Corse, en 1918, dans le torpillage du navire qui le transportait.
Paul Marietti est mort à son retour en Corse, en 1918, dans le torpillage du navire qui le transportait.

"Les enfants vivent un petit peu avec ce soldat toute l’année scolaire. Ils découvrent ses joies, ses émotions, ses peurs. Ce soldat, Paul Marietti est parti avec ses deux frères et ses deux frères sont morts très tôt sur le champ de bataille. Il ne savait pas où ils se trouvaient parce qu’ils étaient sur trois champs différents. Il apprend les décès au fur à mesure de la guerre. Lui-même meurt en revenant en Corse à la fin de la guerre, en 1918, dans le torpillage du Balkan dans la baie de Calvi. Il meurt en rentrant chez lui", raconte Marguerite Mondoloni.

Nous n’avons pas pu faire autrement que nous mettre à sa place. Plus on va vers l’intime, le singulier, le personnel, plus on touche à l’Universel parce qu’on va vers l’essence même de l’humain, des choses.

Marie-Ange Santoni, enseignante

"Nous n’avons pas pu faire autrement que nous mettre à sa place. Plus on va vers l’intime, le singulier, le personnel, plus on touche à l’Universel parce qu’on va vers l’essence même de l’humain, des choses", témoigne Marie-Ange Santoni, enseignante de CM2.

Un projet récompensé

Grâce à ce projet, la classe de CM2 est lauréate du 1er prix académique et du second prix national du concours des Petits Artistes de la Mémoire (année 2019-2020). Les élèves recevront leur trophée académique ce 16 décembre.

Le projet devait donner lieu à la création d’un film d’animation qui n’a pas été réalisé en raison de l’épidémie de Covid-19. Il sera fait par les CM2 de cette année scolaire 2020-2021.

Page extraite du carnet fictif de Paul Marietti, imaginé par les élèves de CM2 de l'école U Principellu à Furiani.
Page extraite du carnet fictif de Paul Marietti, imaginé par les élèves de CM2 de l'école U Principellu à Furiani.

Depuis le début de sa participation au concours "Petits artistes de la mémoire" l'académie de la Haute-Corse comptabilise huit récompenses nationales, pour dix participations, dont trois premiers prix.

Le carnet réalisé par les élèves de l'école U Principellu est consultable dans son intégralité ici. Le carnet du projet pédagogique, rédigé par l'enseignante Marie-Ange Santoni est visible ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : école à la maison santé société éducation première guerre mondiale culture histoire