• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

National 2 : Sedan refuse de reprendre la rencontre contre Furiani après une échauffourée

Ce samedi soir, Furiani jouait son maintien face à Sedan à Erbajolo. Mais après une première période maîtrisée et des débats corrects sur le terrain, une bagarre a éclaté à la pause aux abords des vestiaires. Les joueurs de Sedan ont dès lors refusé de reprendre la partie.

Par France 3 Corse ViaStella

Furiani, en noir, joue sa survie en quatrième division nationale. Sedan, lui, n'a plus qu'une infime chance de monter. Des enjeux qui surviennent chaque fin de saison.

Mais entre ces deux formations, l'engagement est raisonnable. Et les débats sont plutôt dominés par l'AS Furiani Agliani. L'ASFA se crée plusieurs opportunités sans parvenir à ouvrir le score. El Faquih, Pastorelli réalisent des différences avant de buter soit sur le portier adverse, soit sur son poteau.

0 - 0 à la pause Furiani est bien dans son objectif.

Pas de reprise


Problème au retour des vestiaires. Une échauffourée éclate bientôt dans le tunnel. Sedan appelle les forces de l'ordre, les accès aux vestiaires sont fermés et le public attend la reprise. Reprise qui n'interviendra jamais.

20 minutes plus tard, dans les couloirs des vestiaires, rien ne transparaît des troubles. Mais l'on apprend très vite que les joueurs de Sedan refusent de reprendre la rencontre, au motif que l'un des leurs aurait été blessé et qu'ils craignent pour leur sécurité.




Leur président leur demandera de retourner sur le terrain, en vain. Hors caméras, les CRS confieront n'avoir constaté aucun blessé. Il ne sera d'ailleurs fait appel ni aux pompiers ni à aucun personnel médical.

Rapport


L'arbitre, qui a expulsé un joueur de chaque camp et un dirigeant de Furiani, n'a pas souhaité parler. Mais il voulait, selon plusieurs sources, que la seconde période se joue, les conditions de sécurité étant réunies selon lui et selon le délégué de la rencontre : le représentant de la Fédération.

Ces deux autorités rédigeront un rapport dans les prochaines heures. La commission de discipline de la Fédération statuera prochainement.

Sedan qui savait ses chances de montée évanouies dès la pause et Furiani qui doit toujours arracher des points pour se sauver ne l'attendront pas avec la même impatience. Quoiqu'il advienne juridiquement, l'ASFA ira défendre ses chances samedi prochain sur le terrain de Lille.


Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus