Covid à Bastia : Chuck Norris à la rescousse des commerçants

La video fait le buzz depuis quelques heures sur les réseaux sociaux. On y voit l'acteur Chuck Norris souhaiter bonne année aux insulaires en Corse, et soutenir les commerces bastiais. Pas de montage, mais un coup de com' bien pensé de la part de l'association des commerçants de la ville. 

"Salut Bastia, c'est Chuck Norris !", le message de la star des films d'action des années 80 aux insulaires.
"Salut Bastia, c'est Chuck Norris !", le message de la star des films d'action des années 80 aux insulaires. © DR

Toutes les Bastiaises et les Bastiais qui ont grandi dans les années 80, à l’ombre des vidéoclubs de la ville, le savent bien. Il en va de même pour celles et ceux qui ont passé leurs dimanches après-midi devant la télé, durant la décennie suivante. 

Face à l’adversité, quand tout semble perdu, une seule chose à faire : 
Appeler Chuck Norris. 

Pace è Salute !

Chuck Norris

La star du cinéma d’action sauve le monde comme d’autres font un tour à la machine à café.

Alors l’association des commerçants bastiais a fait appel à lui, dans une période pour le moins compliquée. Et le héros de Walker, Texas Ranger, Delta Force ou Invasion U.S.A leur a répondu à travers une video :

Le message, partagé et liké des centaines de fois, a fait son petit effet sur le net. Nombre d’internautes n’ont pas caché leur incrédulité devant l’adversaire de Bruce Lee dans La fureur du Dragon souhaitant une bonne année aux insulaires en Corse !

Une note de 328 euros

Et pourtant, ce n’est pas un montage, mais bien une vraie vidéo de Chuck Norris qui, a 80 ans, maîtrise les nouveaux outils technologiques. Et, apparemment, a du mal à payer ses impôts…

« C’est une application qui s’appelle Cameo, et qui permet de faire enregistrer des messages personnalisés à des stars, nous explique Daniel Benedittini, le président de l’association des commerçants bastiais.

Le site Cameo, où l'on peut obtenir un message de stars comme Chuck Norris, moyennant finance.
Le site Cameo, où l'on peut obtenir un message de stars comme Chuck Norris, moyennant finance. © DR

« On a passé en revue la liste des personnalités, en cherchant celle qui pouvait bien plaire à Bastia. Et Chuck Norris s’est imposé. C’était le choix le plus rigolo, tout le monde le connaît… Et puis ce n’était pas le plus cher ! » s’amuse le dirigeant du cinéma le Régent à Bastia. 

La facture, pour ce message de Chuck Norris adressé aux Bastiaises et aux Bastiais, s’élève à 328 euros. « On voulait montrer qu’on est plus que jamais actifs, et en cette période de vœux, cela nous semblait une manière amusante de le faire. Et je pense que ces 328 euros ont été un bon investissement, vu le buzz que ça a créé ».  

Les réactions au message de Chuck Norris ne se sont pas faites attendre.
Les réactions au message de Chuck Norris ne se sont pas faites attendre. © facebook

Un début d'année difficile

Une manière, aussi, de mettre un peu de gaîté dans un quotidien qui reste très inquiétant. « Au niveau des restaurants, des lieux culturels, c’est vraiment tristounet. Et les dernières annonces du gouvernement ne sont pas vraiment rassurantes. Alors on croise les doigts, mais on ne se fait pas d’illusions », confie Daniel Benedittini.

Et c’est vrai, dans les secteurs touchés par l’interdiction de recevoir du public, on a bien compris que la réouverture prévue mi-janvier n’aura pas lieu.

Nous avons été les sacrifiés de ces fêtes.

Daniel Benedittini

« Les vacances de fin d’année, comme prévu, ont été l’occasion d’une remontée des contaminations, en Corse comme ailleurs. Alors il faut continuer d’être prudents, bien sûr. Mais nous avons été les sacrifiés de ces fêtes, affirme le responsable du Régent. Alors on aimerait bien que ça tourne, et que maintenant le gouvernement en sacrifie d’autres. Mais cela n’arrivera pas ».

Le Régent, à Bastia, a baissé le rideau, comme tous les lieux culturels de l'île.
Le Régent, à Bastia, a baissé le rideau, comme tous les lieux culturels de l'île. © FTVIASTELLA

Du côté des motifs d’espoir, la fréquentation des commerces lors du mois de décembre. « On ne va pas se mentir, les magasins ont bien travaillé, souvent mieux que l’année dernière, puisque novembre avait été un mois blanc, avec le confinement. Mais 2020 reste une année difficile quand même. Les mois perdus sont perdus ». 

Rester vigilants

Et 2021 ne s’annonce pas vraiment plus riant, même si les vaccins font planer un espoir. Il faudra des mois pour qu’ils soient inoculés à la population, et que l’on voit leurs effets. Alors en attendant, Daniel Benedittini aimerait que ce qui a été mis en place en décembre soit « maintenu »

« Il faudrait que le protocole de contrôle continue à être appliqué aux gens qui rentrent en Corse. Pour que les contaminations n’explosent plus, et pour préserver notre système hospitalier ».

Les contrôles des tests négatifs au Covid19, renforcés dans les ports et aéroports de Corse durant les fêtes de fin d'année.
Les contrôles des tests négatifs au Covid19, renforcés dans les ports et aéroports de Corse durant les fêtes de fin d'année. © Flora Battesti / FTV

Cette solution pourrait être plus efficace que Chuck Norris qui, s’il a fait ses preuves contre les soldats vietnamiens, l’empire soviétique et les terroristes du Moyen-Orient, n’est encore jamais venu à bout d’aucun virus…

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société crise économique économie