Foot corse : Le Sporting Club de Bastia trébuche à Orléans

Les Bleus enregistrent leur première défaite en 11 rencontres sur la pelouse du stade de la Source. Mais restent bien installés sur le podium du championnat de National. 

Illustration/ Salles-Lamonge et les Bleus ont essuyé 4 défaites en 26 journées de championnat de National.
Illustration/ Salles-Lamonge et les Bleus ont essuyé 4 défaites en 26 journées de championnat de National. © PHOTOPQR/CORSE MATIN/MAXPPP

"On le dit depuis le début, que ça va être long. Aujourd'hui, on avait l'opportunité de creuser l'écart un peu plus, et on n'a pas su le faire. Mais il n'y a pas le feu. Il faut rester calme, et on va y arriver". Mathieu Chabert, au sortir des vestiaires, hier, se voulait rassurant.
Le Sporting Club de Bastia a perdu 2-1 face à l'US Orléans. Mais ce n'est pas un coup d'arrêt. "Juste un coup de moins bien", affirme le coach des Bleus. 

Des places à prendre

A sept matchs de la fin de saison, le sprint final est lancé, et, dans le haut du classement, tous les yeux sont tournés vers la Ligue 2. Ceux du Sporting Club de Bastia, calé en tête du championnat de National depuis des mois. Mais également ceux des poursuivants. 

Et Orléans, hier soir, était bien décidé à jouer crânement sa chance face aux hommes de Mathieu Chabert.

Ca nous remet un petit coup de pied au cul.

Mathieu Chabert

Plus présents physiquement, plus tranchants, ils se procurent les premières occasions. Et la frappe de Chaouki Ben Saada, qui trouve la lucarne de L'Hostis à la 17ème, ne met pas vraiment un frein à leurs ardeurs (0-1).  

Quatre minutes plus tard, l'intenable Antoine ramène les deux équipes à égalité (1-1). Les vagues orléanaises viennent s'écraser sur les buts bastiais, dans lesquels Vincensini fait tout ce qu'il peut pour éviter le pire. Mais à la 32ème, Antoine, encore lui, servi par Talal dans la course, trouve la faille et donne l'avantage aux siens (2-1).

1 point de retard sur le leader

Les coéquipiers de Dumè Guidi, menés au score, tentent de revenir dans le match, sans grand succès. Ce sont les orléanais qui gardent le pied sur le ballon, et se montrent les plus dangereux. Jusqu'à frapper le poteau de Vincensini, sur un superbe coup-franc de Demoncy.

Une seule frappe de Robic, en deuxième mi-temps, viendra réveiller les supporters bastiais... Mais le score en restera là. Il permet aux orléanais de s'inviter sur la troisième marche du podium de National, celle qui ouvrira la voie aux barrages pour l'accession. De quoi savourer sa victoire...

Du côté bastiais, la défaite n'est pas vraiment imméritée, reconnaît Mathieu Chabert : "on s'est fait rentrer dedans physiquement, on n'a pas gagné beaucoup de duels, on a manqué de densité défensive. Il fallait qu'on soit très compacts pour contrer cette équipe... Ca nous remet un petit coup de pied au cul pour repartir dès vendredi". 

Vendredi, c'est Avranches qui se présentera sur la pelouse d'Armand Cesari face aux Bleus. Avranches, bien installé en milieu de tableau, et qui a enregistré 5 défaites, 2 nuls et une victoire lors de ses huit derniers matchs.

Le Sporting, lui, est deuxième du championnat de National, avec 1 point de retard sur le leader, Quevilly, et un match en moins.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sc bastia football sport