Incendies en Haute-Corse : l’indemnisation des agriculteurs commence

Entre 200 et 300 hectares de surface agricole ont été brûlés dans les incendies qui ont ravagé la Haute-Corse. La chambre d’agriculture a commencé son travail de recensement des sinistres pour pouvoir indemniser les exploitants touchés.



Deux techniciennes de la chambre d’agriculture de Haute-Corse visitent l’exploitation de Laurent Albertini à Pietracorbara. Un tour de propriétaire dont l’agriculteur se serait bien passé : il s’agit de constater les dégâts causés par le feu du Cap corse qui a sévit il y a une dizaine de jours sur son exploitation.

"Avec le GPS on délimite les surfaces touchées par l'incendie, on prend des photos... Tous ces éléments nous servent à constituer le dossier à envoyer aux institutions", détaille Charline Landerieux,  l'une des techniciennes.

Bilan: 40 hectares brûlés, des clôtures détruites et un hangar en pièce. Une fois le dossier d’indemnisation créé, les données seront transmises à l'Office du développement agricole, à la Direction départementale et à la Sécurité sociale.

Intervenants : Charline Landerieux, technicienne de la Chambre d'agriculture de Haute-Corse / Laurent Albertini, éleveur ovin à Pietracorbara / Jean-Baptiste Cantini, cadre à la Chambre d'agriculture de Haute-Corse. Reportage : Grégoire Alcalay, Laura-Laure Galy


Des aides pour se relancer


Ces démarches permettront à Laurent Albertini plusieurs aides : obtenir un financement à hauteur de 80% des réparations, conserver les aides surfaciques et étaler le versement des cotisations sociales.

"Ca va nous aider à repartir un petit peu... pour les clotures, les prairies et surtout donner à manger à nos bêtes. Parce que là, ça devient vraiment très difficile entre la sécheresse et l'incendie par dessus.", doit admettre Laurent Albertini.

La constitution d'un dossier unique par la Chambre d'agriculture permet de gagner une quinzaine de jours dans les procédures de traitement. Mais pour les agriculteurs, le résultat ne sera pas immédiat. "Aujourd'hui pour reconstruire un hangar ça peut prendre 2-3 mois et pour les aides surfaciques c'est une fois par an", énumère Jean-Baptiste Cantini, cadre à la Chambre d'agriculture de Haute-Corse.

Après l’incendie de Biguglia et celui du Cap corse, entre 200 et 300 hectares de surface agricole ont été brûlés et une quinzaine d'agriculteurs sinistrés ont été recensés.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité