Cet article date de plus de 4 ans

Grève de contrôleurs aériens: Air Corsica n'exclut pas des retards

En raison d'une grève des contrôleurs aériens lancé à partir du 6 mars, la compagnie régionale Air Corsica a indiqué dimanche maintenir son programme de vol mais envisager des retards.
ILLUSTRATION - Un Airbus A320 de la compagnie régionale corse, Air Corsica.
ILLUSTRATION - Un Airbus A320 de la compagnie régionale corse, Air Corsica.
Selon un communiqué de la DGAC, "25% des vols qui traversent ou desservent le sud de la France seront impactés au cours de la semaine, 33% pour l'ouest" par des appels locaux à la grève déposés par l'Unsa, troisième syndicat de contrôleurs aériens.

Par conséquent, les vols "en provenance et à destination" de Roissy, Orly, Beauvais et les "aéroports du sud et de l'ouest" seront "notamment concernés", a précisé l'Aviation civile.

Dans un tweet, la compagnie régionale Air Corsica a alerté dimanche ses usagers sur les possibles conséquences de cette grève, indiquant maintenir "à ce stade son programme de vols" mais prévoir des retards.


L'Unsa, qui rassemble environ 20% des quelque 4.000 aiguilleurs du ciel au niveau national, a déposé un préavis de grève de lundi à vendredi pour les centres de Brest et Bordeaux, et un autre de mardi à jeudi pour celui d'Aix-en-Provence.

Le syndicat estime que ses propositions d'organisation du temps de travail ne sont pas prises en compte par l'Aviation civile, dont il dénonce le "dogmatisme".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie