Guet-apens à l'aéroport de Bastia: 19 mises en examen

Archives - Le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Archives - Le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

L'assassinat de deux figures du banditisme devant l'aéroport de Bastia en décembre dernier a été "revendiqué" dans des messages téléphoniques récupérés par les enquêteurs, a indiqué vendredi le procureur de la République de Marseille, qui annonce 19 mises en examen dans ce dossier.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

L'enquête sur le double assassinat de Jean-Luc Codaccioni et Antoine Quilichini a permis de mettre "en cause une équipe de malfaiteurs agissant de manière très organisée", a indiqué Xavier Tarabeux.

Le procureur de la République de Marseille a également annoncé 19 mises en examen dans cette affaire. 

Un "travail d'exploitation des téléphones mobiles" de ces personnes "dans le cadre d'une procédure distincte et antérieure", "a permis d'extraire des messages dans lesquels le double assassinat de Bastia Poretta est revendiqué", a-t-il précisé, sans donner le nom de l'auteur de cette revendication.

Xavier Tarabeux précise également que les investigations, menées sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille, ont "mis au jour l'intervention d'un agent pénitentiaire" dans ce double assassinat mais aussi "dans un projet criminel visant à empoisonner un détenu incarcéré à la maison d'arrêt de Borgo", en Haute-Corse.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Bastia 1975, les lendemains d'Aleria" - Extrait

Les + Lus