Cet article date de plus de 6 ans

Identification du 7ème corps retrouvé sur le sentier du GR 20

Le corps de la septième victime d'un accident de montagne survenu le 10 juin sur le chemin de grande randonnée 20 (GR 20), en Haute-Corse, découvert le 15 août est celui d'un Montpelliérain de 33 ans, qui avait été porté disparu, a indiqué vendredi 21 août le parquet de Bastia.


Les expertises, notamment d'ADN, ont confirmé qu'il s'agissait de Maxime Flippo, disparu depuis le 10 juin après l'accident provoqué par un glissement de terrain dans le cirque de I Cascittoni (les grosses caisses) au-dessus de la station de ski d'Asco.
Des militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) avaient découvert le corps samedi dernier. Il avait été héliporté à la morgue de l'hôpital de Bastia à fins d'identification.

Le bilan officiel de cet accident, le plus grave en Corse depuis une trentaine d'années, est donc de sept morts, six Français et un Belge,
et les recherches sont terminées. D'importantes et difficiles opérations avaient été organisées par le PGHM et le Groupe montagne des sapeurs-pompiers de Haute-Corse (GMSP/2B) pour retrouver les victimes dans le cirque d'I Cascittoni où avait eu lieu l'accident
lors d'un violent orage. Les sauveteurs avaient rapidement trouvé les cadavres de quatre premières victimes.

Ce passage à environ 2.000 m d'altitude, appelé "cirque de la solitude" dans les guides touristiques français, est le plus technique et délicat du GR 20, que les spécialistes qualifient de chemin de grande randonnée le plus difficile d'Europe. Le cirque d'I Cascittoni qui a été fermé aux randonneurs jusqu'à la fin de l'été. Un itinéraire de contournement, plus long mais moins technique, a été ouvert par le Parc naturel régional de la Corse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne sorties et loisirs faits divers