• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusillade de Monticello : trois personnes mises en examen et écrouées

Un jeune homme blessé à l'aine a été héliporté vers le centre hospitalier de Bastia. Son pronostic vital n'est pas engagé. / © Maïa Graziani
Un jeune homme blessé à l'aine a été héliporté vers le centre hospitalier de Bastia. Son pronostic vital n'est pas engagé. / © Maïa Graziani

Trois personnes ont été mises en examen et placées en détention à la prison de Borgo vendredi, à l’issue de leur garde à vue. Cela fait suite à la fusillade qui avait fait deux blessés mercredi, sur la commune de Monticello, en Balagne.
 

Par P.S.

Cinq personnes avaient été placées en garde à vue mercredi, lors de la fusillade qui a fait deux blessés sur la commune de Monticello. L’une d’elle a vu sa garde à vue interrompue pour des raisons de santé, une deuxième a été hospitalisée en service psychiatrique au centre hospitalier de Bastia après avoir tenté de mettre fin ses jours.

 

Un jeune majeur et un mineur

Les trois autres ont été mises en examen vendredi et placées en détention à la prison de Borgo pour tentative d’extorsion en bande organisée, destruction volontaire en réunion et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime. Ce dernier chef d’accusation inclut la tentative d’extorsion en bande organisée (qui aurait débuté en octobre 2018) et la tentative de meurtre, mercredi dernier.

Parmi les personnes incarcérées vendredi, figurent un mineur et un jeune majeur de moins de 21 ans, a confirmé à France 3 Corse ViaStella la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

A l’origine, un différend entre deux groupes de personnes qui remonterait au mois d’octobre, se manifestant par plusieurs tentatives d’extorsions, de violence et de destructions volontaires.
 

Des armes retrouvées

Un différend qui aurait abouti à la fusillade de mercredi, où un homme aurait tiré à la chevrotine lorsqu’un groupe de personnes tentaient de pénétrer dans une propriété au niveau du lotissement Caralivu. Deux hommes de 19 et 20 ans ont été blessés au pied et à l’aine. Les personnes mises en examen étaient toutes membres d’un seul des deux groupes, a confirmé la procureure de Bastia, sans préciser de quel groupe il s’agissait.

Un fusil et une arme de poing ont été retrouvés au domicile de l’un des mis en cause. L’enquête, confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Bastia, devra déterminer si ces armes ont été utilisées mercredi.
 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus