Le corps d'une octogénaire retrouvé à son domicile d'Antisanti, une enquête pour homicide volontaire ouverte

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire, après la découverte du corps d'une femme de 86 ans, dans sa maison située sur la commune d'Antisanti (Haute-Corse). L'octogénaire aurait été tuée par balles.

Marie-Antoinette Arrighi, 86 ans, a été retrouvée décédée à son domicile, sur la commune d'Antisanti, au lieu-dit Purizzone, jeudi 15 février, dans la matinée. Une information révélée hier, dans la soirée, par Corse-Matin, et qui nous a été confirmée par le parquet de Bastia.

C'est un proche, venu lui rendre visite, qui a fait la macabre découverte. Le corps sans vie de l'octogénaire se trouvait gisant dans une mare de sang dans la cuisine de l'habitation, située dans un coin isolé, et entourée de vergers d'agrumes.

Marie-Antoinette Arrighi, une femme sans histoire selon son voisinage, vivait seule dans sa maison, et recevait peu de visites autres que familiales.

Enquête pour homicide volontaire

Les circonstances exactes du drame et son mobile doivent encore être déterminés. Une enquête du chef d'homicide volontaire a été ouverte, indique le procureur de la République de Bastia, Jean-Philippe Navarre.

Les investigations sont confiées à la brigade de recherches de Ghisonaccia et à la section de recherches de gendarmerie de Haute-Corse.

Aucune hypothèse encore privilégiée

Selon les premières constatations, Marie-Antoinette Arrighi aurait été ciblée par plusieurs coups de couteau. Un point qui devra être confirmé par une autopsie, qui sera tenue dans les prochains jours.

Selon nos informations, les enquêteurs, qui restent à ce stade très discrets sur cette affaire, ont pu recueillir des éléments qui permettraient de clarifier le mobile du crime et de faire avancer les investigations.

Le parquet de Bastia précise qu'à ce stade de l'enquête, aucune hypothèse n'est encore privilégiée.