Ligue 2 : L'ACA et le Sporting doivent se contenter du point du match nul

Publié le Mis à jour le

Un résultat décevant au vu des prestations solides des deux équipes insulaires. Le SC Bastia n'a pas réussi à trouver la clé, à domicile, face au Havre, malgré de multiples occasions. Et l'ACA, plutôt dominateur sur la pelouse de Guingamp, a été rejoint au score en fin de partie.

Les supporters bastiais ont quitté Armand Cesari frustrés par le 0-0 obtenu par le SCB face au Havre Athletic Club. Mais un poil rassurés par le jeu des hommes de Mathieu Chabert.

L'entraîneur, à la veille du match, déplorait le manque de prise de risque des Bleus, et le nombre famélique de tirs aux buts lors des précédentes rencontres... Apparemment, il a été entendu. Sur une pelouse dans un état de plus en plus préoccupant, le Sporting apparaît moins timoré. Et n'hésite plus à tenter sa chance devant la cage adverse. 

C'est dur, le foot, quand c'est comme ça...

Stephen Quemper

Ne reste plus qu'à cadrer. Les premières tentatives sont timides, mais encourageantes. Et en deuxième mi-temps, face à la tribune Est qui, cette année, a retrouvé ses couleurs, les coéquipiers de Christophe Vincent accumulent les occasions. De plus en plus franches, après la rentrée de Nagera, de Ben Saada et de Salles-Lamonge. 

Jusqu'à un poteau cruel, sur un coup franc de Ducroq. 

Peut mieux faire

Rageant, pour Stephen Quemper : "au final, ce qui nous manque, c'est un petit but. On est frustrés parce que je trouve qu'on a été présents, ce soir. Dans l'impact, techniquement... C'est dur, le foot, quand c'est comme ça. Pour moi il y avait tous les éléments pou prendre les trois points".

 Les joueurs de Paul Le Guen, de leur côté, ne sont pas mécontents de ramener un nul de Furiani. Hormis quelques audaces offensives en fin de première mi-temps, et un ballon dangereux qui longe la ligne du but de Vincensini, sans personne pour le reprendre, aucune occasion à mettre à leur crédit.

Les SCB pointe ce matin à la 14 place du classement de L2. Avec 6 points en 6 matchs. Et un goal-average négatif, avec 4 buts marqués pour 6 encaissés. Mais coach, Mathieu Chabert, se veut optimiste : "tant qu'on ne perd pas, on avance. Il nous manque ce déclic offensif, enchaîner un ou deux bons résultats. Et après ça va partir. Continuons comme ça, et des matchs on va en gagner, j'en suis persuadé". 

L'ACA confirme son bon début de saison

L'ACA, de son côté, les enchaîne, les bons résultats. Les Ajacciens sont 8èmes du championnat, avec un match de moins. Et hier soir, sur la pelouse du stade de Roudourou, ils ont confirmé leur bon début de saison.

Face à eux, l'En Avant Guingamp, qui a tardivement ouvert son compteur de victoires, à Auxerre, en milieu de semaine. 

Dès les premières minutes, Coutadeur et les siens ont mis le cap sur le but adverse, pressant haut, bien décidés à ne pas laisser Guingamp installer son jeu. Pour autant, pas vraiment d'occasions franches, de part et d'autre, hormis la tête de Courtet, en tout début de match.

Jusqu'à 38ème minute, et l'arrêt spectaculaire de Basilio, le gardien breton, face à Barreto. 

Baretto se dirige vers le poteau de corner, et sert Gonzalez qui profite d'un flottement chez le portier adverse pour ouvrir le score. 

Au retour des vestiaires, Guingamp aimerait bien offrir une première victoire à domicile à son public, mais peine à se montrer tranchant. Les Ajacciens, eux, sont bien en place, et semblent sereins. Toujours pas d'occasion franche à se mettre sous la dent pour les supporters bretons. Jusqu'à la 70ème, et la frappe de Kalulu qui vient longer le poteau de Sollacaro. 

Une égalisation inespérée, qui donne un peu d'allant à l'En Avant. L'ACA, sonné par ce but, tente de se remettre dans le sens de la marche, alors que Pierrot, rentré en cours de jeu, manque d'aggraver le score de la tête à la 84ème. Et Sollacaro, qui n'avait pas eu à prendre un ballon en première mi-temps, sauve le point du match nul, in extremis, dans les arrêts de jeu, en déviant sur la transversale la frappe de Phaeton. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité