Cet article date de plus de 4 ans

Marchés publics : Jean-Jacques Panunzi et François Colonna condamnés

Jean-Jacques Panunzi, François Colonna et Jean-Pierre de Rocca Serra, ont été condamnés à un an de prison avec sursis et 5000 € d’amende pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics.
Jean-Jacques Panunzi, sénateur de Corse-du-Sud et ancien Président du conseil général de Corse-du-Sud, François Colonna, ancien conseiller départemental de l’institution et maire de Vico et Jean-Pierre de Rocca Serra, ancien directeur des services généraux du Conseil général de Corse-du-Sud ont tous trois été condamnés par le tribunal correctionnel de Bastia à 5000 € d’amende et un an de prison avec sursis pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics et recours à une société exerçant un travail dissimulé.

Aucune peine d’inéligibilité n’a été retenue à l’encontre des deux élus.

Jean-Jacques Panunzi a été relaxé pour détournement de fonds publics. François Colonna et Jean-Pierre de Rocca Serra, tous deux poursuivis pour prise illégales d’intérêts dans cette affaire, ont été relaxés.

En octobre, le procureur de la République avait requis à l’encontre de Jean-Jacques Panunzi 5 ans d’inéligibilité assortis d’une peine d'un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. Il avait demandé 18 mois de prison avec sursis, 10.000 euros d'amende et 5 ans d'inéligibilité à l'encontre de François Colonna et un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende à l’encontre de Jean-Pierre de Rocca Serra.

Les entrepreneurs de la société qui avait bénéficié de l’attribution des marchés, ont été condamnés pour favoritisme et infraction au code du travail à 18 mois de prison avec sursis et 7500 euros d'amende.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique