Nebbiu : Ophélie Renucci, laitière, ne travaille qu’à partir de lait issu de cheptels de race corse

Ophélie Renucci a ouvert sa laiterie dans le Nebbiu au mois de mars dernier. / © François-Albert Bernardi / FTVIASTELLA
Ophélie Renucci a ouvert sa laiterie dans le Nebbiu au mois de mars dernier. / © François-Albert Bernardi / FTVIASTELLA

Dans le Nebbiu, Ophélie Renucci a ouvert sa laiterie il y a quelques mois. Elle y propose de nombreux mets à base de lait de brebis et de chèvre. Sa démarche : la valorisation des produits locaux en ne travaillant qu’à partir de matière première issue de cheptels de race corse. 

Par France 3 Corse ViaStella

Ophélie Renucci, 22 ans, a installé sa laiterie au col de San Stefanu, dans le Nebbiu, depuis le mois de mars dernier

Elle y travaille le lait de brebis et de chèvre issu de bergerie de la micro-région. Tous les matins, sa journée commence avec le même geste : le stockage de la matière première dans de grandes cuves avant de passer à la pasteurisation. 

 
Nebbiu : Ophélie Renucci, laitière, ne travaille qu’à partir de lait issu de cheptels de race corse
Intervenants - Ophélie Renucci, Laitière Equipe - Kael Serreri ; François-Albert Bernardi ; Christophe Gineste.


Le lait est ensuite transformé en crottins de chèvre, en fromage à tartiner, en fromage blanc ou encore en yaourts, avec un produit phare : la bûche de chèvre frais. Un fromage qui nécessite de reposer 24 heures avant l’affinage. 
 

« Le lait a un goût incomparable »


Si la jeune laitière propose des produits classiques et des nouveautés, tous sont fabriqués à partir de lait issu de cheptels de race corse. « Je trouve que c’est important de valoriser la race locale. On est en Corse, on a des terrains qui ne ressemblent à nulle part ailleurs. Les bêtes sont adaptées et le lait a un goût incomparable. Quand elles vont manger en montagne et qu’il y a de la nepita, le lait est parfumé et ça se ressent dans les fromages. C’est important pour moi de mettre ce côté-là en avant », confie Ophélie Renucci. 

Un parti-pris qui s'est avéré payant. En quelques mois, la jeune femme a réussi à fidéliser la très exigeante clientèle rurale, grâce, notamment, à l'obtention d'une AOP sur le brocciu et à une production de fromages traditionnels.

 

Sur le même sujet

Les + Lus