En novembre, on arrête le tabac ?

En Corse, 38 % des jeunes âgés de 17 à 25 ans fument quotidiennement, soit 6 % de plus que la moyenne nationale selon l'observatoire français des drogues et des toxicomanies. A 23 ans Morgane n'a pas attendu novembre pour arrêter, un exemple que tous les fumeurs ne sont pas prêts à suivre ...


Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pour la deuxième année consécutive, novembre est l'occasion pour ceux qui le souhaitent de relever le défi collectif "MoiSans Tabac". Statistiquement un mois sans tabac multiplie par cinq les chances d'arrêter définitivement.

Morgane a commencé à fumer à 16 ans, pendant sept ans elle a fumé plus d'un paquet par jour et depuis le 31 août 2016, elle ne fume plus.
Elle se souvient que ça a été dur au début, mais se réjouit aujourd'hui d'être débarrassée de l'odeur du tabac froid et des risques pour sa santé.

Une histoire exemplaire, qui laisse indifférents les fumeurs invétérés, agacés d'être montrés du doigt pour leur addiction au tabac.

reportage de Sébastien Bonnifay et Stéphane Lapera

Intervenants : Morgane, ancienne fumeuse ; Marie-Ange, fumeuse invétérée ; Jean-Pierre Graziani-Orsucci, buraliste ©France 3 Corse ViaStella