Paris sportifs : Pierre-Marie Geronimi condamné pour abus de biens sociaux

L'ex-président du SC Bastia, Pierre-Marie Geronimi, a été condamné mardi par le tribunal correctionnel à deux ans de prison avec sursis et une interdiction définitive de gérer une entreprise, poursuivi dans une affaire d'abus de biens sociaux pour éponger des dettes de jeu.

Pierre-Marie Geronimi a également été condamné à 30.000 euros d’amende et à rembourser 225.000 euros à la société de location de voitures dont il était gérant à l'époque des faits.

Il était poursuivi pour avoir utilisé la trésorerie de cette société afin de régler des dettes de jeux contractées dans un bar PMU bastiais.

Le responsable de l’établissement, Charles Filippi, était également renvoyé devant la justice pour recel d’abus de bien sociaux. Il a été condamné à un an de prison avec sursis, 20.000 euros d’amende et une interdiction de gérer de cinq ans.

Charles Filippi était poursuivi pour avoir encaissé entre avril 2012 et mars 2013, douze chèques pour un montant de 225.000 euros, émanant de la société dirigée par Pierre-Marie Geronimi.