Place aux experts au procès pour meurtre de Jean-Baptiste Villanova

C'est sans doute la question la plus importante du procès de Jean-Baptiste Villanova qui s'est posée mercredi 16 octobre devant la Cour d'Assises de Haute-Corse. Le coup de feu qui a tué Antoine Casanova le 05 février 2010 lors d'une soirée étudiante à Corte était-il volontaire ?

15/10/13 - Présentation des scellés lors de l'ouverture du procès de Jean-Baptiste Villanova
15/10/13 - Présentation des scellés lors de l'ouverture du procès de Jean-Baptiste Villanova © FTViaStella
Troisième et dernière journée de débat au procès de l'affaire du jeune étudiant Antoine Casanova tué d'un coup de feu lors d'une bagarre à Corte en février 2010. Les experts en balistique et le médecin légiste ont été longuement entendus par la Cour.

A travers ces auditions et les rapports présentés par les scientifiques, il s'agissait d'essayer de savoir si le tir réalisé par Ghjambattista Villanova été volontaire ou non, et s'il fallait continuer de retenir la qualification d'homicide volontaire

Au terme des débats, les experts n'ont pas vraiment tranché.

Accusé d'homicide volontaire et de violences avec arme en réunion, Ghjambattista Villanova risque trente ans de réclusion criminelle. Le verdict devrait intervenir vendredi.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter