• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécurité routière : 29 morts sur les routes corses en 2018

Mardi 18 décembre, la préfecture de Haute-Core a dévoilé le bilan annuel de la sécurité routière. En 2018, 19 personnes sont mortes sur les routes du département. / © Fred Tanneau / AFP
Mardi 18 décembre, la préfecture de Haute-Core a dévoilé le bilan annuel de la sécurité routière. En 2018, 19 personnes sont mortes sur les routes du département. / © Fred Tanneau / AFP

29 personnes ont trouvé la mort sur les routes corses en 2018, en cause principalement : les excès de vitesse. 

Par France 3 Corse ViaStella

Chaque année, en Corse, de nombreuses personnes trouvent la mort au volant. En 2018, le bilan s'élève à 29 morts, contre 30 en 2017. 

19 personnes sont mortes sur les routes de Haute-Corse en 2018. C’est ce qu’a dévoilé le bilan annuel de la sécurité routière, présenté mardi 18 décembre par la préfecture du département. Un chiffre équivalent à celui de l’an passé. 

 

 

Excès de vitesse


Parmi ces accidents mortels, huit sont dus à des excès de vitesse. « Excès de vitesse ça veut dire que l’automobiliste ou la moto n’avait pas adapté sa vitesse à la circulation rencontrée ou au réseau routier emprunté. Ca justifie les actions renforcées de contrôles que nous menons tout au long de l’année par les forces de police et de gendarmerie », indique Gérard Gavory, préfet de Haute-Corse. 

 
Sécurité routière : 29 morts sur les routes corses en 2018
Intervenants - Gérard Gavory, Préfet de Haute-Corse. Equipe - Sébastien Bonifay ; Marion Fiamma ; Morgane Bona ; Marie-Thérèse Griscelli ; Julien Castelli.


Pour ce type d'infraction, les sanctions peuvent être très lourdes : jusqu'à trois ans de suspension de permis, 3 750 euros d'amende et trois mois de prison. La consommation d’alcool et de stupéfiants fait également partie des causes de l’accidentologie. 

La Corse reste l'une des régions les plus accidentogènes de France. 152 personnes sont mortes sur ses routes au cours des cinq dernières années.


 

Sur le même sujet

Ajaccio : au Palais Fesch, trois auteurs ont réfléchi sur l’idée de Méditerranée heureuse

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer