Sexisme au travail : une charte en ligne pour sensibiliser les entreprises

La charte en ligne, lancée ce mardi 22 octobre, vise à sensibiliser les entreprises sur le sexisme au travail. / © Martin Cauwel - France 3 Corse ViaStella
La charte en ligne, lancée ce mardi 22 octobre, vise à sensibiliser les entreprises sur le sexisme au travail. / © Martin Cauwel - France 3 Corse ViaStella

80% des femmes actives affirment avoir été confrontées à de remarques sexistes au cours de leur carrière. Des chiffres qui n'épargnent pas la Corse. Pour tenter d'enrayer ce problème, l'association Le CAP lance une charte visant à sensibiliser dirigeants et employés sur le sujet.

Par Axelle Bouschon

"T'es de mauvaise humeur, t'as tes règles ?"; "quelle hystérique", "elle, on sait pourquoi elle a été embauchée..." Selon un sondage réalisé en 2013 par L2H pour le conseil supérieur de l'égalité professionnelle  entre les femmes et les hommes (CSEP), 8 femmes sur 10 afirment avoir déjà été la cible de remarques sexistes au cours de leur carrière professionnelle.

Plus grave encore, à en croire une enquête IFOP (2014) 20% des femmes actives indiquent avoir été confrontées à une situation de harcèlement sexuel dans leur milieu professionnel. Des faits qui restent dans la majeure partie des cas impunis : au total, seuls 5% sont portés devant la justice. Et dans 40% des cas, la résolution du problème se fait au détriment de la plaignante (blocage dans la carrière, non-renouvellement de son emploi...).
 

Campagne numérique


Pour tenter de venir enfin à bout de ces situations - ou d'au moins en réduire la fréquence - l'association Le CAP, qui lutte contre les violences au travail, lance ce mardi 22 octobre une charte numérique, intitulée "Pas de sexisme dans mon entreprise". Objectif : sensibiliser dirigeants, managers, employés ou encore représentants du personnel au harcèlement sexuel dans le cadre professionnel.

"Nous avons besoin d'avancer sur la question des violences à l'encontre des femmes dans le monde professionnel" affirme Dominique Nadaud, déléguée aux droits des femmes et à l'égalité en Haute-Corse, présente pour aux côtés des associations Le CAP et le Labomix pour le lancement officiel de la charte.

Les entreprises de la région PACA-Corse sont ainsi invitées à signer cette charte de "bonne conduite". Un "contrat" qui rappelle, somme toute, des principes déjà rendus obligatoires par la loi contre les violences sexistes et sexuelles, portée par la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, et votée en mars 2018.
 

Sensibilisation


Avec cette campagne numérique, l'association Le CAP souhaite avant tout insister sur le devoir de prévention des entreprises face au harcèlement. La charte invite donc les employeurs à s'engager "à traiter objectivement les situations qui pourraient se présenter à elle et à protéger les personnes plaignantes" et à en "sanctionner les auteurs".

Mais aussi à "mettre en place des actions volontaristes contre les violences sexistes et sexuelles au travail" ou encore "à diffuser des textes relatifs au harcèlement sexuel et agissements sexistes dans l'entreprise" ou à prendre part à des ateliers de sensibilisation mis en place par l'association.
 
En Corse, 8 entreprises ont déjà signé la charte. L'association espère maintenant encourager le plus grand nombre d'employeurs à faire de même.
 

Sur le même sujet

François-Frédéric Navarra vainqueur de la 16e édition du rallye du Nebbiu

Les + Lus