Attaque d’un fourgon blindé à Propriano : Youssef Belkaïd jugé en appel

08/07/13 - Attaque d'un fourgon blindé à Propriano (Corse-du-Sud) / © A.PISTORESI/MAXPPPP
08/07/13 - Attaque d'un fourgon blindé à Propriano (Corse-du-Sud) / © A.PISTORESI/MAXPPPP

Après avoir reçu une lettre faisant état de pressions sur un juré populaire dans le procès en appel d'un des acteurs supposés de l’attaque d’un fourgon blindé de Propriano, la Cour d’assises d’appel de Bastia a décidé de renvoyer le procès qui était prévu en janvier.

Par P.S.

Alors que le procès en appel de Youssef Belkaïd dans l’attaque ratée d’un fourgon blindé à Propriano devait s’ouvrir en janvier devant la Cour d’assises d’appel de Bastia, une lettre a bouleversé la procédure.
Attaque d’un fourgon blindé à Propriano : Youssef Belkaïd jugé en appel
Intervenants - Me Paul Sollacaro, avocat de Youssef Belkaid // Me Johana Giovanni, avocate de la partie civile Equipe - Kael Serreri, Typhaine Urtizvéréa

Nominative, signée par son auteur, à destination du parquet général de Bastia, cette lettre faisait état de pressions sur un des membres du juré populaire qui compose la Cour d’assises d’appel.

Le parquet général a requis le remplacement de ce juré par un suppléant et l'ouverture de l’audience. Une demande acceptée par la cour. Mais, après des incidents lors de l’audience, à la demande de la défense, la cour a décidé de renvoyer le procès.

"On nous a indiqué, du côté du parquet du parquet général, que cette affaire avait été classé sans suites pour absence d'infraction, donc après enquête on a considéré qu'il n'y avait pas eu ni d'approche, ni de tentative de pression sur qui que ce soit",
précise aujourd'hui Me Paul Sollacaro, avocat de Youssef Belcaïd.
 
Le procès en appel de l’attaque d’un fourgon blindé à Propriano débute lundi

Le procès de Youssef Belcaïd devant la cour d'assises d'appel de Bastia peut donc se tenir. Il débutera dès lundi 14 octobre et se poursuivra toute la semaine.
 

Une enquête ouverte

Le parquet général a demandé au parquet de Bastia d’ouvrir une enquête pour tenter faire toute la lumière sur les accusations de pressions sur des jurés. 

La Cour d'assises de Haute-Corse devait se pencher en appel sur l'affaire de l'attaque ratée du fourgon blindé de Propriano, survenue le 8 juillet 2013. Sur le banc des accusés, Youssef Belkaïd qui comparaît libre pour association de malfaiteurs, tentative de vol à main armée et tentative de meurtre en bande organisée.

Le ministère public avait réclamé 16 années de réclusion contre le prévenu qui avait finalement été acquitté. Ses complices présumés, Ottmane Belkaïd et Julien Zavani avaient été, eux, condamnés à 10 ans de réclusion criminelle pour cette tentative de braquage.
Justice : quand les jurés populaires sont victimes d'intimidations
Intervenants -Franck Rastoul, procureur général près la Cour d'Appel de Bastia // Maître camille Romani, avocat (2017) Equipe - Marie-Françoise Stephani / Lydia Querin


 

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus