Ultra trail dans la Restonica : top départ pour les 1.800 coureurs !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Juliette Vincent-Seignet

Plus de 1.800 coureurs participent à la Restonica Trail, célèbre course cortenaise aux 4 formats différents. L'épreuve reine, la plus difficile, représente 110 kilomètres de montagnes à parcourir le plus rapidement possible. Une course technique, rattachée au circuit mondial de l’Ultra Trail depuis cette année.

Sous les yeux du public, les premiers participants ont franchi la ligne d'arrivée. Beñat Marmissolle, traileur basque, a remporté la course en 15h48 et 18 secondes. En 2021, le Bastiais Jean-François Hautin était sorti vainqueur en bouclant la boucle de 110km en 16h40. 

Les participants se sont élancés hier soir, à 23h, cours Paoli à Corte. La célèbre chanson de Vitalba "Mi ne vogu" plongeait les sportifs dans l’ambiance de l’île. Ambiance festive mais les coureurs devaient rester concentrés.

La Restonica Trail est un événement bien connu pour ses sentiers escarpés et ses dénivelés à donner le vertige. "C’est très caillouteux, très technique, avec des montées et des descentes", confie Pierre Giacobbi, le directeur de la course.

Une course entre deux vallées

Au programme, 110 kilomètres avec 7.200 mètres de dénivelés positifs. Un des moments forts : le passage de Bocca Crucetta où les coureurs seront perchés à 2415 mètres d’altitude. Pendant deux jours, ils vont évoluer entre deux vallées : la Restonica et la Tavignanu.

En plus du panorama très montagneux, ils découvriront tout au long de la course, différents lacs comme le Melo. Pour couronner le tout, un passage de 40 kilomètres sur le GR.

Un sentier dangereux, très escarpé

Mais la beauté des paysages ne doit pas déconcentrer les traileurs. Beaucoup de pièges, de difficultés et de dangers qui nécessitent une certaine vigilance.

Pour encadrer au mieux les sportifs, 200 bénévoles sont présents et des médecins assisteront ceux en difficultés. Ils sont constamment en contact avec les postes de contrôle. Ce vendredi matin, déjà 16 coureurs sur 260 ont abandonnés sur l’épreuve reine, l’Ultra-Trail di Corsica. "Aucun problème de santé, ce sont seulement des coureurs qui ont préféré arrêter la course", rassure Pierre Giacobbi.

Aux 14 postes de contrôle, les bénévoles vérifient que chaque coureur passe au bon endroit. "S’il y en a qui se perdent ou se blessent, on peut le savoir", explique le directeur de la course.

En plus de la course phare, trois autres boucles moins exigeantes sont proposées.

La Restonica Trail (RT) avec 69 kilomètres et 4.000m de dénivelé positif et le Tavignanu Trail (TT) avec 33 kilomètres et 2500m de dénivelé positif partiront ce 9 juillet. Enfin, le Giru di Tumbone (GT) offre un tracé de 17 kilomètres et 650 de dénivelé positif.

La course a reçu le label "UTMB World Series"

L’épreuve cortenaise a été rattachée au circuit mondial de l’Ultra Trail cette année. A terme, celui-ci va regrouper les 30 plus belles épreuves de la planète. En France, seules quatre courses en font partie, dont désormais le Restonica Trail.

En participant à cette manche du World Series, les athlètes pourront enregistrer des "Running Stones", c'est-à-dire qu'ils cumuleront des points en vue de la grande finale. Celle-ci aura lieu fin août à Chamonix.