Une résidence secondaire visée par un attentat à Santa Maria di Lota, en Haute-Corse

Publié le Mis à jour le

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche, aux environs de 23h30. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bastia.

Les secours se sont rendus sur place après qu'une explosion a été signalée sur la commune de Santa Maria di Lota, pas très loin du couvent Saint-Hyacinthe. 

La maison visée, en flammes au moment de l'arrivée des pompiers, des démineurs et de la gendarmerie, est une résidence secondaire. Un périmètre de sécurité a été dressé par les gendarmes, et levé après que les engins explosifs ont été évacués, selon le SIS2B.

Sur les murs, des lettres ont été tracés, à côté d'un dessin de la Corse : GBA YC. Selon toute probabilité, une référence à Ghjuvan Battista Acquaviva et Yvan Colonna. 

Le parquet de Bastia a confirmé qu'une enquête avait été ouverte pour destruction par moyens dangereux pour les personnes.

De source policière, les dégâts, importants, ont été causées par un mélange explosif contenu dans des bouteilles de gaz couplées à un détonateur. trois charges avaient été mises en place, deux ont explosé, et la troisième n'a pas fonctionné. 

Quelques heures plus tôt, à Olmeto, en Corse-du-Sud, deux autres résidences secondaires ont été en partie détruites, l'une par un incendie, l'autre par une explosion. Deux enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Corse-du-Sud, pour destruction par incendie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité