Deux résidences secondaires appartenant à des continentaux en partie détruites à Olmeto. Les lettres FLNC ont été tracées sur le mur de l'une d'elles.

Publié le Mis à jour le

Les faits se sont déroulés en début de soirée, à Olmeto, en Corse-du-Sud. Sur un mur d'une des résidences, un tag FLNC a été découvert. Le parquet d'Ajaccio a ouvert deux enquêtes pour destruction par incendie.

A 18 heures, une partie d'une villa située à Olmeto Plage est détruite par les flammes. Les pompiers sont intervenus rapidement, et le feu est désormais éteint. 

Trois quart d'heure plus tard, à 18h45, une autre villa est prise pour cible, à Olmeto village cette fois. La résidence est plus endommagée que la première, elle a été incendiée. Une explosion a également été entendue, provoquant la présence des démineurs sur place. Mais l'origine de l'incendie serait néanmoins un départ de feu. 

Sur le mur de la résidence, l'inscription FLNC a été tracée à la craie. 

En juillet dernier, le FLNC avait revendiqué 16 attentats à travers un communiqué. 

Résidences secondaires

Les deux villas sont deux résidences secondaires, qui appartiennent à des continentaux. 

Deux enquêtes ont été ouvertes, pour destruction par moyens dangereux pour les personnes, même si l'origine accidentelle n'est pas écartée, pour la résidence d'Olmeto Plage. La gendarmerie de Sartène et la section de recherches ont été saisies.

La permanence du parquet nous a informé que le Parquet National AntiTerroriste avait été avisé. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, peu avant minuit, une autre résidence secondaire a été détruite, à Santa Maria di Lota, à l'entrée du Cap Corse. Une enquête pour destruction par incendie a été également ouverte, par le parquet de Bastia. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité