Video : Micheli hors jeu, Santini s'installe en tête du classement de la Giraglia

durée de la vidéo : 00h02mn00s
{} ©France Télévisions

Après la sortie de route de l'Ersincu, ce matin, Santini, sur Skoda Fabia Rally 2, fait la course en tête au terme de cette deuxième journée de course.

En l'absence de Jean-Marc Manzagol, son principal rival, la voie semblait toute tracée pour Hugo Micheli jusqu'à un nouveau titre de vainqueur de la ronde de la Giraglia.

Cela n'aura duré que le temps d'une première spéciale, sur les hauteurs de Bastia, vendredi soir. Hugo Micheli signait le premier scratch, et prenait cinq secondes d'avance sur son premier poursuivant, Guillaume Santini. 

Nouvelle donne

Mais ce matin, son rêve d'une troisième Giraglia à accrocher à son palmarès a volé en éclats. Sur la 2e spéciale, entre le col de Ste-Lucie et Canari, l'équipage Micheli - Raffaelli a fait une spectaculaire sortie de route, qui a contraint les deux hommes à renoncer à la course. 

Un abandon qui a profité à Guillaume Santini et son copilote, Jérôme Camilli. Très à l'aise, le duo a terminé la spéciale en tête, avec 30 secondes d'avance sur le deuxième, Dominique Bianco. 

Entre Pino et Notre Dame des Grâces, Santini accroît son avance avec un nouveau scratch, distançant ce dernier de 40 secondes au général. 

Même scénario sur l'ES4, où Santini, auteur d'un troisième scratch consécutif, prend encore 10 secondes sur Bianco. 

La dernière course de la journée tournera en revanche à l'avantage de la doublette Bianco-Battesti, qui l'emporte, avec près de 8 secondes d'avance sur Santini. 

Au soir de cette deuxième journée de course, le classement général est le suivant : 

1 Santini - Camilli 

2 Bianco - Battesti à 44''30

3 Rossi - Sarmezan à 2'15''40

4 Fusella - Manhic à 2'41''80

5 Poizot - Durand à 3'04"

Demain, les 4 dernières spéciales se disputeront sur entre Macinaggio et Ersa et entre Morsiglia et le Pont de Luri. Elles permettront de départager les concurrents.

Les Spéciales 6 et 8. @ ASA

Même si Guillaume Santini a pris une sérieuse option sur la victoire, rien n'est encore acquis.