I corsi anu resu onore à i Santi

Publié le
Écrit par A.B
Les catholiques célèbrent la Toussaint, ce 1er novembre.
Les catholiques célèbrent la Toussaint, ce 1er novembre. © Franck Rombaldi / FTV

Ce 1er novembre est célébrée par les catholiques la Toussaint. Partout en Corse, des messes se sont tenues en hommage à tous les Saints, au bonheur des fidèles, venus nombreux.

Ils sont des milliers de catholiques à avoir pris part aux messes de la Toussaint, en Corse, ce lundi 1er novembre. Celles-ci se sont tenues sur tout le territoire, pour l'un des moments forts de la vie religieuse insulaire, consacré à la célébration de tous les saints, "connus ou inconnus".

A Ajaccio, une grande messe s'est tenue à la cathédrale Santa Maria Assunta, présidée par Mgr François Bustillo, évêque de Corse. Et les fidèles ont été nombreux à se presser au sein de l'édifice, quasiment plein.

Des Ajacciens, comme cette dame, touchée par le discours de l'évêque : "Il nous a appelé à tous devenir des saints, et ça c'est un vaste projet ! Mais les saints, ce sont ceux qu'on connaît et qu'on prie souvent, mais aussi ceux plus inconnus, les saints de nos familles, qui ont été très bons, et n'ont pas besoin d'être canonisés mais sont eux aussi auprès de Dieu. Moi, je prie souvent pour les êtres que j'ai connus, de ma famille ou de mes amis et qui ont été des gens merveilleux."

Mais également des touristes, venus passer le week-end sur l'île. Parmi eux, ce jeune homme, originaire de Pologne et résidant à Paris, qui n'envisageait pas de manquer la messe. "J'essaie toujours d'aller à l'Eglise pour ces fêtes."

À Bastia, à l'église Notre Dame de Lourdes, les croyants étaient également nombreux à avoir fait le déplacement pour assister à l’office du père Georges Nicoli.

"Je suis habituellement une fidèle de Saint-Antoine, mais mon petit-fils va au catéchisme, et on lui a proposé de s'habiller en Saint-Joseph et je trouve que c'était une très belle initiative, parce que tous ses enfants étaient magnifiques et ça pousse parents et grands-parents à venir prier", sourit cette grand-mère.

L'an passé, la Toussaint avait souffert d'un contexte compliqué, du fait de la situation sanitaire, alors que le second confinement venait de démarrer, et de l'attentat qui avait pris place dans la basilique Notre-Dame de Nice quelques jours plus tôt, entraînant une stricte surveillance des forces de l'ordre.

Cette année, les célébrations se sont déroulées dans climat plus serein dont se félicite Mgr François Bustillo : "Nous vivons une meilleure période, avec plus de sérénité et de mobilité. La fête de la Toussaint, et la fête des défunts, demain, sont des moments où les Corses bougent, vivent leur pèlerinage, vont vers les cimetières pour porter les fleurs... Ce sont des belles fêtes qui nous rappellent notre destinée définitive, et que nous avons besoin de puiser notre force intérieure pour pouvoir rayonner et être bienveillant avec les autres. Nous avons besoin de cette lumière."

Demain, mardi 2 novembre, les fidèles sont à nouveau appelés au recueillement pour la fête des morts.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.