Incendie entre Quenza et Solaro : plus de 200 personnels de secours toujours mobilisés

Plus de 200 personnels de secours sont encore mobilisés sur la zone de l'incendie qui a ravagé 2.500 hectares entre Quenza et Solaro. / © Leo Marron / FTVIASTELLA
Plus de 200 personnels de secours sont encore mobilisés sur la zone de l'incendie qui a ravagé 2.500 hectares entre Quenza et Solaro. / © Leo Marron / FTVIASTELLA

Ce lundi 17 février, plus de 200 personnels de secours sont toujours engagés dans la vallée de Solenzara où un incendie a parcouru environ 5.000 hectares en quelques jours entre Quenza et Solaro. Le travail d’identification des causes du feu a commencé. 

Par France 3 Corse ViaStella

Ils sont 237 sapeurs, membres de la sécurité civile et pompiers à être encore engagés, ce lundi 17 février, sur la zone de l’incendie qui a parcouru 5.000 hectares entre Quenza et Solaro

 


Ils dégagent des souches, créent des accès, traitent des points chauds. Pour identifier les zones de reprises potentielles, ils sont appuyés par un drone
 

Caméra thermique


Une expérimentation est menée par la direction des territoires et de la mer et les services incendie : l’utilisation d’une caméra thermique. « Quand il y a des points chauds, il n’y a pas forcément de fumée. Parfois, ce sont seulement les racines ou le dessous des arbres qui chauffent. La caméra thermique permet de le détecter assez facilement et de le localiser et donc de mettre en place des moyens pour le gérer », explique Anne-Sophie Cadre, ingénieur aéronautique pour une société de drones. 

 
Incendie entre Quenza et Solaro : plus de 200 personnels de secours toujours mobilisés
Intervenants - François Xavier Ferrandi, Berger ; Anne-Sophie Cadre, Ingénieur aéronautiqe, société de Drones. Equipe - Anne-Marie Leccia ; Leo Marron ; Jacques Antomarchi.
 

Piste accidentelle privilégiée


Parallèlement, au col de Larone, le travail d’identification des causes de l’incendie a commencé. Le parquet d’Ajaccio a été saisi et l’enquête confiée à la cellule d’investigation des feux de forêt. 

La piste accidentelle est privilégiée. Parmi les hypothèses, celle d’un barbecue mal éteint. Le feu, parti de Larone, a détruit 2.500 hectares. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus