Coke en stock à la Légion Etrangère

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie

Trois militaires du 2ème Régiment étranger de parachutistes (2e REP) ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants.

video title

Trafic de stupéfiants à la Légion Etrangère

Trois militaires du 2ème Régiment étranger de parachutistes (2e REP) ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants. La perquisition menée par les gendarmes dans l'enceinte du camp Raffalli débouchera sur la saisie de 350 grammes de cocaïne et plus d'un kilo de cannabis.

Les faits qui remontent à une quinzaine de jours, ont été dénoncés par le colonel du régiment. La perquisition menée par les gendarmes dans l'enceinte du camp Raffalli débouchera sur la saisie de 350 grammes de cocaïne et plus d'un kilo de cannabis.

Trois militaires ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et écroués à la prison de Borgo.

Depuis quelques mois, trois légionnaires au moins auraient ainsi organisé un trafic de stupéfiants à destination de leurs camarades. La drogue était dissimulée dans la cuisine commune du camp Rafalli. Le commerce, très lucratif, portait sur de la cocaïne, du cannabis et une faible quantité d'ecstasy. Les militaires avaient diversifié leur offre à mesure que leur trafic prenait de l'ampleur. Ils se seraient approvisionnés directement à Calvi auprès de revendeurs locaux ou - dans certains cas - au cours de leurs permissions sur le Continent et à l'étranger. L'instruction confiée à un magistrat bastiais devrait déterminer l'étendue de ce trafic. De source militaire et judicaire, seuls trois militaires ont été à ce jour mis en examen. Mais le parquet reste discret sur la procédure en cours. Si les faits étaient confirmés, tous les militaires sous contrat concernés seraient, au-delà des poursuites judiciaires, immédiatement exclus de la Légion étrangère, considérée comme l'une des meilleures troupes du monde.

Mauvaise passe décidément pour les hommes au béret vert et képi blanc ; lundi dernier, un autre légionnaire a été cité en comparution immédiate dans une procédure incidente pour avoir introduit de la drogue en Corse et condamné à un an de prison ferme.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité