Cet article date de plus de 9 ans

Les portes closes du couvent du Niolu

L'évêque d'Ajaccio dément toute rumeur de vente du couvent de Calacuccia, édifice religieux cher au Nioliens.
video title

Les portes du couvent de Calacuccia restent closes

Quel avenir pour le couvent de Calacuccia ? L'édifice religieux est fermé depuis décembre 2011 pour raisons de sécurité. La commune souhaiterait une réouverture le plus rapidement possible, mais l'évêché n'a plus les moyens de financer les travaux de remise aux normes.

L'édifice religieux est fermé depuis décembre 2011 pour raisons de sécurité. La commune souhaiterait une réouverture le plus rapidement possible, mais l'évêché n'a plus les moyens de financer les travaux de remise aux normes. Mgr de Germay rassure toutefois les Nioliens, le couvent ne sera pas vendu.  

Depuis début juillet, le déménagement d'une partie du mobilier du couvent vers d'autres sites a alimenté les rumeurs de mise en vente.

"Incontestablement", explique l'historien Jean-Philippe Antolini, "le couvent appartient à l' histoire du Niolu et au-delà, à l'histoire de la Corse. Les Corses sont très attachés à leur histoire et à leur religion, ils n'accepteront pas que demain ce domaine parte dans le domaine privé".

Depuis plusieurs années, le couvent faisait office de refuge, et pouvait accueillir jusqu'à 60 personnes.

500 000 euros de travaux sont nécessaires pour rouvrir l'établissement, une somme que l'évêché ne peut pas assumer. Mais pour l'heure, la vente est exclue, assure Monseigneur de Germay, évêque du Diocèse d'Ajaccio.

L'une des solutions évoquées estt la location du couvent aux municipalités du Niolu. Les projets d'aménagement ne manquent pas. La réflexion se poursuit, décision finale dans plusieurs mois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier religion