Ile-Rousse : la grogne des commerçants de la Pietra

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julia Sereni .

Les commerçants de la presqu’île de la Pietra à L’Ile-Rousse se sont réunis lundi 16 janvier, pour dénoncer la suppression d’un parking dans le cadre d’un projet d’aménagement du territoire prévu par le Conservatoire du littoral. Ils craignent des répercussions sur la saison prochaine.

Ils étaient une petite centaine réunis ce lundi 16 janvier à l'hôtel La Pietra, situé sur la presqu'île du même nom, à l'Ile-Rousse. L'objet de leur colère : la suppression d'un parking sur la presqu'île et des mois de chantier qui risquent de faire fuir la clientèle.

C’est en tout cas ce que redoute Marie-Pascale Luciani, gérante d’un hôtel et porte-parole des commerçants et usagers du port. "Notre saison est d'ores et déjà fichue puisqu’il y aura beaucoup de mal pour accéder à l'hôtel et en plus en pleine saison, nous aurons des engins de chantier de la terre, du bruit, des nuisances sonores en tout genre. Donc nous sommes vraiment très désemparés, très inquiets et très angoissés", déplore-t-elle.

Un vaste projet d'aménagement du territoire

Le terrain de la discorde appartient au conservatoire du littoral. Pour le moment, les clients de l’hôtel s’y garent. Un vaste projet d'aménagement du territoire, qui doit débuter en février prochain, prévoit de le transformer en promenade avec plantes endémiques, nettoyage du littoral et parcours de santé.

Mais problème, un premier projet prévoyait tout de même un parking d’une cinquantaine de places. Selon les commerçants, la mairie aurait demandé au conservatoire de revenir sur cette décision, comme l’indique Marie-Pascale Luciani.

"Nous avons fait des pieds et des mains, demandé des réunions, demandé des concertations. Nous sommes allés voir Monsieur le sous-préfet de Calvi, nous avons écrit à droite et à gauche, supplié pratiquement. Nous n'avons trouvé que des portes closes."

De 195 à 41 places

Selon un document déposé par le conservatoire en mairie en juin dernier, le nombre de places de stationnement sur la presqu’île était de 195, dont une cinquantaine non autorisées. Elles passeront à 41 après le projet, dont seulement 6 à disposition de l'hôtel.

La mairie, attaquée par les commerçants, se défend de toute décision dans ce projet. "Nous ne sommes pas propriétaires de ces parcelles et nous avons dans ces projets un avis consultatif. Et, bien sûr, nous nous inscrivons dans la philosophie de ces projets menés conjointement par le Conservatoire du littoral et la Chambre du commerce de la Corse", souligne la maire Angèle Bastiani.

Une polémique sur fond politique car l'opposition municipale était également présente à la conférence de presse, ainsi que l'ancien maire de l'Ile-Rousse. Le conservatoire du littoral, lui, n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Retrouvez le reportage de nos équipes :

durée de la vidéo : 02min 06
Intervenants : Marie-Pascale Luciani, gérante d’un hôtel et porte-parole des commerçants et usagers du port ; Angèle Bastiani, maire de l'Ile-Rousse ©E. ROUILLON – C. GIUGLIANO/ FTV
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité