Langue corse : polémique entre l’exécutif et la préfète autour d’un projet de crèche bilingue ?

Le président du conseil exécutif de Corse a rendu public, mercredi, une lettre d’observation dans laquelle la préfète demande de modifier une délibération de l’Assemblée sur « l’embauches de personnels corsophones » dans une crèche bilingue. / © Mychele Daniau / Archives / AFP
Le président du conseil exécutif de Corse a rendu public, mercredi, une lettre d’observation dans laquelle la préfète demande de modifier une délibération de l’Assemblée sur « l’embauches de personnels corsophones » dans une crèche bilingue. / © Mychele Daniau / Archives / AFP

Le président de l'exécutif de Corse a rendu public une lettre d’observation dans laquelle la préfète demande de modifier une délibération de l’Assemblée sur « l’embauche de personnels corsophones » dans une crèche bilingue. Une mesure « discriminatoire » pour Josiane Chevalier. 

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

La langue corse au cœur d’une polémique entre le président du conseil exécutif de Corse et la préfète de région. Dans une lettre d’observation, datée du 12 novembre, Josiane Chevalier a réclamé la modification d’une délibération de l’Assemblée de Corse visant la transformation de la crèche Laetitia, à Ajaccio, en établissement bilingue. 

Cette demande vise tout particulièrement une annexe prévoyant de « favoriser l’emploi lors de nouvelles embauches de personnels corsophones. » Selon Josiane Chevalier : « Cette mesure n’est pas recevable en ce qu’elle met en exergue des préférences liées à la compétence linguistique. Cette mesure pourrait être considérée comme discriminatoire et représenter une atteinte au principe constitutionnel d’égalité des citoyens. »
 

« Un grief fondé ni en fait ni en droit »


Ces extraits ont été rendus publics par Gilles Simeoni, mercredi 27 novembre, dans un courrier répondant à la représentante de l’État. Il y juge « un grief fondé ni en fait ni en droit. » Il précise : « Je ne vois pas en quoi le fait de recruter des personnels corsophones pour les personnels concernés par la mise en œuvre du volet éducatif du projet d’établissement pourrait être constitutif […] d’une discrimination. […] Il s’agit au contraire de la prise en compte d’une compétence linguistique. » Et conclut que le document ne sera pas retiré. 

 


Jeudi, la préfète a tenu à mettre fin à la polémique naissante. Suite à des « éléments qu’il [Gilles Simeoni] m’a donnés oralement hier matin, […] je ne donnerai pas de suite contentieuse », écrit-elle. Josiane Chevalier souligne : « Une lettre d’observation […] est faite pour échanger des arguments avec les responsables des collectivités dans un cadre administratif. » 

La crèche Laetitia compte 24 employés et a une capacité d’accueil de 50 enfants. Le 26 septembre dernier, l’Assemblée de Corse a voté en faveur d’un projet permettant de transformer l’établissement en crèche bilingue en immersion d’ici trois ans. 
 
crèche bilingue
Intervenants - Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse Equipe - MARCHIANI Jean-André QUILICHINI Thibaud ROMBALDI Franck


 

Sur le même sujet

Les + Lus