Les défilés du 1er mai ont rassemblé peu de monde en Corse

Pour les traditionnels rassemblement du premier mai, la CGT, FO, la FSU et l'UNSA n'ont rassemblé que quelques centaines de personnes à Ajaccio et un peu plus de manifestants à Bastia à l'appel de la CGT et la FSU. Mobilisation contre les politiques d'austérité en Europe.

Défilé du 1er mai à Bastia
Défilé du 1er mai à Bastia
Tous ensembles, militants cgt et communistes ont défilé à Bastia. Sous le soleil et dans une ambiance plutôt festive, entre drapeaux rouges et brins de muguet vendus au profit du parti communiste. Il n'y avait pas foule en ce premier mai. Mais ceux qui étaient là portaient haut leurs convictions.

Les plans sociaux... Et plus largement la dénonciation des "politiques d'austérité" en Europe, c'était le mot d'ordre de cette fête du travail 2015.

Les revendications sont fortes et pourtant, à Ajaccio, pas plus qu'à Bastia, elles n'ont vraiment mobilisé. En cause, le soleil, les vacances scolaires et, sans doute, un certain fatalisme des salariés.

La faible mobilisation de ce premier mai reflète aussi la désaffection pour les syndicats. Selon un sondage paru jeudi, moins d'un Français sur deux les juge utiles.


Le reportage de Emilie Arraudeau Guillaume Marque et Franck Rombaldi :
durée de la vidéo: 01 min 56
1er mai

Itws : Jean Pierre Battestini  secrétaire de la CGT de Haute Corse // Paul Giacomoni Délégué Force Ouvrière en Corse du Sud

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social société