Levée provisoire du blocus des dépôts pétroliers de Corse

Afin de permettre le deuil et le recueillement consécutifs au décès d'Yvan Colonna, les jeunes agriculteurs ont décidé de débloquer provisoirement les deux dépôts pétroliers de l'île.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Par respect pour la famille d'Yvan Colonna, les jeunes agriculteurs de Corse ont annoncé ce mardi 22 mars la levée provisoire du blocage des dépôts pétroliers d'Ajaccio et de Lucciana.

Ils précisent toutefois qu'ils restent vigilants et toujours en attente de mesures du gouvernement après une réunion en préfecture hier : "en fonction des retours nous n'hésiterons pas à bloquer à nouveau, et de manière beaucoup plus virulente."

Blocus entamé le 17 mars

Dès 4 heures ce lundi matin les agriculteurs avaient repris place devant l'entrée du dépôt de Lucciana qu'ils occupaient depuis le jeudi 17 mars. Et depuis l'aube, le dépôt d'Ajaccio est lui aussi bloqué.

En cause, la flambée des prix du carburant depuis le début de la guerre en Ukraine. Le gazole non-routier (GNR) que consomment les tracteurs et engins agricoles atteint 1,80€/l, soit 110% d'augmentation en un an.

Les agriculteurs insulaires réclament " un retour à la normale, c'est à dire le même tarif que l'année dernière, ou fixer un prix plafond avec l’État, pour qu'on puisse travailler. Parce qu'aujourd'hui, tous les matins, quand on met le tracteur en marche, on perd de l'argent." explique Jean-François Tarallo, éleveur porcin et bovin et membre du syndicat des Jeunes agriculteurs.