Ligue 1 : Bastia s'incline face à Paris (2-0)

D'abord bousculé par Bastia, le leader incontesté de la Ligue 1, Paris SG, a finalement réussi à trouver la faille (2-0) pour accroître, encore un peu plus, son avance en tête du classement en ouverture de la 20e journée. Bastia est provisoirement 16e du championnat. 

Pas de faux pas cette fois, pour un PSG toujours invaincu sur le sol français et qui, totalisant 54 points (22 de plus provisoirement que son dauphin Monaco!), n'en a abandonné que 6 cette saison.

Car malgré une bonne entame bastiaise, le PSG a haussé le ton peu à peu. Et si le prometteur Seko Fofana (20 ans), bien épaulé par Axel Ngando, a pu tenter sa chance à deux reprises (8e, 17e), c'est inévitablement Paris qui a ouvert le score sur un corner d'Angel Di Maria repris de la tête au second poteau par Thiago Silva, et poussé du bout du pied par Motta (29e).

L'Argentin, aurait pu signer deux passes décisives, si Gilles Cioni n'avait pas tenté - infructueusement - de dévier sa passe en profondeur, que Maxwell parvenait néanmoins à expédier dans le but bastiais (39e). 

A ces deux faits notables près, Di Maria n'a pas réussi grand chose de ce qu'il a tenté, à l'instar d'une autre recrue, le gardien Kevin Trapp, qui a fait passé une belle frayeur dans la défense en relâchant dans des pieds bastiais le seul ballon dangereux qu'il a eu à négocier (71e), obligeant les Parisiens à un sauvetage en catastrophe.

Avec cette défaite, le SC Bastia pointe à la 16e place du championnat avec seulement 1 point d'avance sur Reims et 2 points d'avance sur Guingamp qui jouent tous les deux ce week-end.

Déclarations des entraîneurs : 


Ghislain Printant (SC Bastia) : "Comme je viens de dire aux garçons, je pense qu'ils ont quand même essayé de répondre à ce qu'on leur opposait. On connaît la qualité du PSG mais au vu de la première mi-temps, ça a été très cohérent. On a été mené mais si on subissait, on n'était pas trop mis en danger. En seconde période, on savait que ça allait devenir de plus en plus difficile, mais j'ai trouvé que les garçons n'ont pas lâché, même menés 2-0 et ont fait en sorte de ne pas perdre cette seconde mi-temps. C'est insuffisant, on avait l'intention de protéger le point qu'on avait au début, mais on connaissait l'ampleur de la tâche. Des regrets? On peut avoir des regrets sur deux ou trois situations où on n'a pas fait le bon geste au bon moment, des situations qui auraient permis de faire la différence. La victoire de Paris est méritée. Le retour de Brandao au Parc des Princes? A aucun moment on n'a échangé là-dessus, on s'est focalisé sur notre animation et lui a parfaitement maîtrisé son retour ici. Il a su tourner la page."

Laurent Blanc (entraîneur du Paris SG): "Quand on fait une première partie de saison avec beaucoup de matches, beaucoup de victoires, beaucoup de détermination, lors de la trêve vous vous lâchez un peu et c'est normal. Comme toutes les équipes, on avait débranché un peu pour profiter de nos familles, notamment les sud-américains mais pas que, et il fallait ensuite rebrancher et ça a été fait. (En France, Ndlr) Nous sommes la seule équipe qui pensons aussi un petit peu au futur, quitte à avoir les jambes un peu lourdes en janvier, parce qu'on a des objectifs élevés en février, mars, avril, et mai j'espère. Il faut travailler en janvier, avec en plus des conditions météos qui font que les matches ne sont pas totalement maîtrisés. C'est une des explications pour lesquelles ce match m'a beaucoup plu. "

 

Arbitre:
S. Moreira

Buts:
Paris SG: Thiago Motta (29), Maxwell (39)

Avertissements:
Paris SG: Verratti (45)
Bastia: Squillaci (54), Marange (71), Fofana (74)

Les équipes:
Paris SG: Trapp - Aurier, Thiago Silva (cap) (Marquinhos 78), David Luiz, Maxwell - Verratti (Pastore 63), Thiago Motta, Matuidi (Lavezzi 81) - Di Maria, Ibrahimovic, Lucas
Entraîneur: Laurent Blanc

Bastia: Leca - Cioni (Djiku 79), Squillaci, Modesto, Marange - Ngando (Mostefa 79), Cahuzac (cap), Fofana, Palmieri - Danic (Kamano 63), Brandao
Entraîneur: Ghislain Printant