Ligue 1 : le GFCA s'incline dans le temps additionnel face à Rennes (1-0)

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse avec AFP

Le GFC Ajaccio s'est incliné vendredi soir à Rennes, sur un but contre son camp de Filippi dans le temps additionnel. Cette défaite cruelle met fin à la série de 11 matchs sans défaite en championnat du club corse. 

Joueurs, les Ajacciens peuvent regretter les opportunités manquées par John Tshibumbu (7e12e42e), sur une frappe lointaine de Jérôme Le Moigne (69e) ou sur un tir de Damjan Djokovic (58e).

Le portier corse Clément Maury a été impérial vendredi soir en sortant une tête de Dembélé (21e), sur un arrêt-réflexe pour repousser une déviation de Danzé de la tête aux six mètres juste avant la mi-temps (45+1) ou encore sur une frappe de Sio au point de penalty (70e). 

Le même Sio aurait pu marquer sur une tentative de lob lointaine (37e), de même que Cheikh Mbengue qui a touché le poteau (6e) avant de rater le cadre alors qu'il avait été parfaitement démarqué par Dembélé dans la surface (13e). 

L'ouverture du score est venue sur une longue ouverture millimétrée de Romain Danzé pour Kamil Grosicki, qui s'est emmené le ballon dans la surface. La frappe du Polonais a été déviée par le défenseur ajaccien Roderic Filippi, a frappé le poteau avant de passer la ligne (1-0, 90+1).

Une première victoire pour Roland Courbis, à la tête de Rennes depuis deux jours après le licenciement de Philippe Montanier. Pour le GFC Ajaccio, cette défaite marque un coup d'arrêt alors que les joueurs de Thierry Laurey restaient sur 11 matchs sans défaite en championnat.  

Il faut dire qu'avec un Ajaccio invaincu lors des onze derniers matches de championnat (6 victoires et 5 nuls), Rennes avait un client en face. Avant le reste des matchs du week-end, les Gaziers sont 13e au classement. 

Les déclarations des entraîneurs :

Thierry Laurey (entraîneur du Gazélec Ajaccio): "Ce qui est embêtant c'est qu'ils nous l'avaient déjà fait à l'aller (1-1, Rennes avait égalisé à la dernière minute, ndlr), donc deux fois, ça fait une fois de trop. Il faut rester concentré, il faut rester rigoureux jusqu'au bout et force est de constater que malheureusement on ne l'a pas été. On avait limité la casse, avec un peu de réussite par moment, mais voilà, on paye sur une dernière action, un ballon balancé dans la surface qui tombe sur Grosicki et qui échappe à la surveillance de notre défense. On a fait un match cohérent malgré tout. On a fait ce qu'il fallait avec nos moyens du jour. Ce soir il manquait un peu de jus (...) mais c'est pas la mort. On jouait quand même chez le futur deuxième du championnat, on a failli prendre un point, c'est bien".

Rolland Courbis (entraîneur de Rennes): "Sur l'ensemble du match, on fait preuve de beaucoup de bonne volonté, d'un niveau moyen, je pense qu'on doit pouvoir mieux faire dans tous les secteurs. Donc une victoire qui arrive à deux minutes de la fin, qui, je pense, récompense l'équipe qui dans l'ensemble mérite de gagner ce match-là. Quand on sait que la confiance à domicile de tous ces joueurs est quand même bien entamée, la victoire de ce soir fait du bien au moral. Sur le match de ce soir, je ne sais pas sincèrement ce que j'ai pu apporter, si ce n'est être un porte-bonheur. Mais bon, si on m'accorde 1% je suis déjà très content."

Ligue 1 : le GFCA s'incline dans le temps additionnel face à Rennes (1-0)

 

La feuille de match :
Arbitre : S. Moreira

But: 
Rennes: Filippi (90+1)

Avertissements: 
Rennes: Diagne (60), Mbengue (67), Danzé (71)
Gazélec-Ajaccio: Coeff (45), Le Moigne (61), Djokovic (66)

Les équipes:
Rennes: Costil - Danzé (cap), Diagne, S. Armand, Mbengue - Dembele (Doucoure 90+2), Gelson, Quintero (Grosicki 71), Andre, Ntep (Boga 62) - Sio 
Entraîneur: Rolland Courbis 

Gazélec-Ajaccio: Maury - Coeff (Sylla 68), Mangane, Bréchet, Martinez - Ducourtioux (cap), Le Moigne, Larbi (Filippi 82) - Djokovic - Tshibumbu, Zoua (Boutaib 75)
Entraîneur: Thierry Laurey