Manuel Valls promet un "dialogue serein, constructif et apaisé" avec Gilles Simeoni

Le premier ministre Manuel Valls a appelé Gilles Simeoni, nouveau président du conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, et a promis de maintenir un "dialogue serein, constructif et apaisé" avec l'élu nationaliste, indique vendredi Matignon dans un communiqué.

"Manuel Valls a assuré Gilles Simeoni de la disponibilité du gouvernement pour contribuer au développement économique de l'île notamment dans le cadre des engagements du programme exceptionnel d'investissement. Il a également réaffirmé que la sécurité en Corse restait une priorité du gouvernement", indiquent les services du Premier ministre. 

Celui-ci "a réaffirmé son attachement à la place de la Corse dans la Nation et dans la République française et sa reconnaissance de la spécificité de l'île", ajoute Matignon, précisant que Manuel Valls et Gilles Simeoni se rencontreraient "prochainement pour examiner l'ensemble des sujets communs".

Manuel Valls a assuré à Gilles Simeoni que "le gouvernement continuera(it) à dialoguer avec les élus de la Collectivité territoriale de Corse pour mettre en oeuvre les évolutions statutaires vers la collectivité unique telles qu'elles sont prévues par la loi". Les deux hommes "ont convenu de poursuivre un dialogue serein, constructif et apaisé".

Le président de l'exécutif de la Collectivité territoriale Corse participera également à la rencontre que le président de la République et le Premier ministre "organiseront en janvier avec l'ensemble des présidents de région", précise Matignon.

Les nationalistes ont pris le pouvoir jeudi en Corse avec l'accession de l'autonomiste Gilles Simeoni à la présidence du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale (CTC), le minigouvernement de l'île, et l'installation de l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni au perchoir de l'Assemblée de Corse.