Ouverture de la pêche aux oursins, cette année les amateurs n’ont que deux mois pour en profiter

Ce week-end du 17 et 18 février a marqué le début des oursinades à Ajaccio. Cette année, sur le pourtour méditerranéen français, la Direction interrégionale de la mer a décidé de diminuer la pêche à l'oursin de moitié. Des arrêtés réduisant la pêche dans le temps et dans les quantités.

Au marché d’Ajaccio, les clients défilent devant l’étal de la poissonnerie. Ils sont ici pour une chose : les oursins. Ils n'ont que deux mois pour en profiter, jusqu'au 15 avril. 

« Pour une douzaine, c’est 10 euros, donc c’est tout à fait abordable. Avec une bonne baguette bien fraîche et un peu de beurre, ou rien du tout et un verre de rosé ou de rouge selon les goûts. C’est un plaisir incontournable », sourit une des clientes. 

La famille Sandolo vend des poissons à Ajaccio depuis presque soixante ans, des oursins depuis seulement 15 ans, et pour la suite, nul ne sait. 

Préfecture maritime et prud'homies des pêcheurs prévoient une interdiction totale pendant trois ans en Corse. « Là, ils nous ont retardé la date parce qu’il n’y a pas d’oursins et ils ne sont pas assez pleins pour les faire », explique Pierrette Sandolo, poissonnière.

durée de la vidéo : 00h02mn13s
M.-F. GIULIANI ; J.CAPPAI ©France Télévisions

« Je n’ai pas pu en manger l’année dernière »

Dans les années 2000, on trouvait des tonnes d'oursins à déguster, de septembre à avril, les mois avec R. Actuellement, les restaurants sont moins nombreux à en mettre à la carte. Dans un établissement de la cité impériale, personne ne parle de quotas, pas question de limiter son plaisir après la mauvaise saison de 2023. 

« L’année dernière, je n’avais pas pu en manger, parce qu’il n’y en avait pas beaucoup. Donc, cette année, je suis assez content de pouvoir en manger. On le fait dès l’ouverture. Malheureusement, il n’y en a pas partout donc il fallait prévoir. On est venu réserver hier et on a réservé directement. Parce que c’est un peu difficile d’en trouver. Mais ils sont pleins donc ça va, on a de la chance », raconte un client. 

En mer, ne prélever que sept douzaines, le maximum cette saison, ce n'est pas évident quand on plonge. Le filet ne doit pas dépasser deux douzaines par jour et par personne.