Cet article date de plus de 3 ans

Pollution de l’air : Jean Guy Talamoni veut protéger la méditerranée

Ce jeudi le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni a annoncé qu’il déposerait une motion lors de la prochaine Assemblée pour classer la méditerranée en zones SECA et NECA, contre la pollution aux oxydes d’azote et de souffre.
 
Le port de commerce de Bastia accueille trente rotations quotidiennes de navires durant l'été.
Le port de commerce de Bastia accueille trente rotations quotidiennes de navires durant l'été. © Christian Giugliano/France 3 Corse ViaStella
Le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni a donné une conférence de presse jeudi à Bastia, sur la pollution de l'air. Une pollution notamment engendrée par les ferries, et les bateaux de croisière dans le port.

Dans cette perspective, le Président de l'Assemblée de Corse propose une motion visant inscrire la mer Méditerranée en zone CECA et NECA, des zones spécifiques dans lesquelles les émissions d'oxyde de soufre (SECA) et d'oxyde d'azote (NECA) sont contrôlées rigoureusement.
Pollution de l’air : Jean Guy Talamoni veut protéger la méditerranée

Actuellement, la mer du Nord et la Manche sont déjà classées en zone CECA... Reste la Méditerranée. La motion est en ce moment examinée par l'Assemblée Corse.

« Ce classement permet un contrôle extrêmement contraignant des oxydes d’azote, des oxydes de soufre, c’est-à-dire d’agents polluants extrêmement néfastes. On sait par les premiers bilans qui ont été faits dans les pays qui bénéficient de ce classement que très rapidement on a des résultats en terme de baisse de la pollution qui sont des résultats considérables : jusqu’à 60 % de réduction de certains agents polluants », a précisé Jean-Guy Talamoni.

Si cette motion est votée, elle devra subir un long chemin législatif avant d’être adoptée.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société méditerranée mer sorties et loisirs assemblée de corse politique