Pollution : L'alerte aux particules fines bientôt levée en Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Adrien Marchand avec AFP
Pour la troisième fois en six mois, un pic de pollution est atteint en Corse.
Pour la troisième fois en six mois, un pic de pollution est atteint en Corse. © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Depuis le mercredi 11 août, la Corse a été placée en alerte pollution aux particules fines par Qualitair. L'épisode de pollution devrait se terminer ce mardi 17 août.

Depuis le mercredi 11 août, Qualitair Corse a placé l'île de Beauté "en procédure d’informations et de recommandations en raison du passage d’un nuage de poussières désertiques entraînant des concentrations élevées en particules fines dans l’air", indique l'organisme de surveillance.

 

 

Cet épisode de pollution aux particules fines en provenance du Sahara, a poussé l’organisme de prévision Qualitair Corse à déclencher samedi dernier le dispositif d’alerte, qui devrait prendre fin ce mardi 17 août.

 

 

Durant ce type de phénomène, en particulier aux personnes victimes de gêne respiratoire ou cardiaque, il est recommandé de limiter les émissions d'origine automobile, industrielle, artisanale et domestique, de privilégier les sorties brèves, de réduire les activités physiques et sportives intenses. 

Qualitair Corse recommande au public de prendre conseil auprès de son médecin pour savoir si un traitement médical doit être adapté le cas échéant et rappelle que même si ces poussières sahariennes sont d’origine naturelle, elles présentent un risque pour la santé notamment pour les personnes sensibles et vulnérables.

La Corse est par ailleurs toujours en vigilance jaune canicule jusqu'à ce mardi.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.