Pour la première fois, l’Irlande du Nord a une Première ministre issue du Sinn Fein

Après plus d'un an de blocage politique en Irlande du Nord, Michelle O'Neill est devenue cheffe du gouvernement régional de Belfast, samedi 3 février. La première issue du Sinn Fein, qui milite pour une République d'Irlande réunifiée.

Michelle O’Neill, Première ministre de l’Irlande du Nord. Pour la première fois, le Sinn Fein accède aux plus hautes responsabilités.

Elle sera secondée dans ses fonctions par Emma Little-Pengely représentante du DUP, democratic unionist party. Ce système de partage des responsabilités a été formalisé lors de l’accord du vendredi Saint. Le 10 avril 1998, Républicains et Unionistes ont signé un protocole de paix, ratifié ensuite par referendum.

L’Ulster devient une province autonome avec un parlement. Les groupes paramilitaires désarment, la guerre civile entre catholiques et protestants s’achève. En trente ans, elle aura fait 3.600 morts et des dizaines de milliers de blessés.

« Le partage du pouvoir et le consensus transpartisan sont la bonne solution »

Les institutions fonctionnent normalement durant plus de 20 ans. Mais en février 2022, les Unionistes, toujours majoritaires, boycottent le gouvernement. Après le Brexit, une frontière douanière est créée à l’Est, l’Ulster se voit séparée du Royaume-Uni alors qu’au Sud, le passage est libre avec la République d’Irlande.

Durant cette période de vacances de l’exécutif, en mai 2022, le Sinn Fein a remporté les élections locales pour la première fois. Avant de s’installer au pouvoir, il leur aura fallu attendre la fin du boycott mené par leurs partenaires et rivaux du DUP. Le 30 janvier dernier, Londres a apporté la garantie qu’il n’y aurait plus de contrôle des marchandises en provenance d’Ulster.

durée de la vidéo : 00h03mn05s
{} ©France Télévisions
Le gouvernement peut de nouveau fonctionner. « Pour une société divisée comme celle de l’Irlande du Nord, le partage du pouvoir et le consensus transpartisan sont la bonne solution », a soutenu Jeffrey Donaldson, responsable du DUP

Vers une réunification dans les 10 ans ?

Michelle O’Neil a évoqué la réunification de l’Irlande avec la tenue d’un référendum dans les 10 ans. En droit, cette décision relève exclusivement de Londres. De son côté, le Premier ministre Britannique Rishi Sunak insiste, lui, sur la dimension opérationnelle de l’accord avec à la clé 3,3 milliards de livres sterling au profit des services publics de l’Ulster.

« Désormais, un nouvel accord leur donne davantage de pouvoir et de fond pour mener à bien les politiques publiques à travers toute l’Irlande du Nord. Ce n’est pas un changement constitutionnel, il s’agit de mener à bien les politiques du quotidien importantes pour les habitants », a déclaré le Premier ministre britannique. « Le plus important, c’est qu’une nouvelle Irlande émerge avec la reprise des discussions constitutionnelles sur la réunification et la fin de la partition de l’Irlande. C’est ce que représente ce moment », a estimé Mary Lou McDonald, responsable du Sinn Fein.

Plusieurs inconnues demeurent. Quelle sera la réaction de la frange la plus radicale des unionistes hostile à la nomination d’un membre du Sinn Fein à Stormont ? En 2025, des législatives sont prévues en république d’Irlande, une victoire du Sinn Fein pourrait-elle accélérer la réunification ?

En Corse, ces événements sont scrutés avec attention. En 2010, Paul Fleming un membre du Sinn Fein s’était rendu aux Ghjurnati Internaziunali di Corti pour évoquer le processus de paix. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité