Procès Julie Douib : Bruno Garcia-Cruciani condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni
Les parents de Julie Douib ainsi que son frère, au premier plan.
Les parents de Julie Douib ainsi que son frère, au premier plan. © FTV

Ce mercredi 16 juin, la cour d'assises de Haute-Corse a condamné Bruno Garcia Cruciani à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de 22 ans de sûreté pour l'assassinat de son ex compagne Julie Douib perpétré à l'Île Rousse le 3 mars 2019.

La réclusion criminelle à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté : c'est la peine qui a été prononcée ce mercredi 16 juin par la cour d'assises de Haute-Corse à l'encontre de Bruno Garcia Cruciani. L'homme de 44 ans a été reconnu coupable du meurtre avec préméditation de son ex compagne Julie Douib, perpétré le 3 mars 2019 à l'Île Rousse. Le condamné a également été déchu de ses droits parentaux sur ses deux garçons. 

Le verdict prononcé cet après-midi par la cour d'assises est la peine maximale prévue par la loi française et représente une sanction plus sévère encore que celle réclamée dans la matinée par l'avocate générale qui avait demandé la réclusion criminelle à perpétuité sans les 22 ans de sûreté. Bruno Garcia-Cruciani, qui a toujours nié avoir prémédité son geste, dispose de dix jours pour faire appel de sa condamnation. 

Affaire hautement symbolique,  l'assassinat de Julie Douib survenu le 3 mars 2019 à l'Île-Rousse avait largement dépassé les frontières de la Corse. Très médiatisé, le dossier avait notamment entraîné l'organisation du Grenelle des violences conjugales le 3 septembre 2019.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.