Processus d'autonomie : Gérald Darmanin reporte sa visite en Corse

Le rendez-vous, annoncé ces mercredi et jeudi, est ajourné de quelques semaines, indique le ministère de l'Intérieur, qui estime que "les conditions sereines ne sont pas réunies".

L'hypothèse d'un report bruissait ces dernières heures. Le ministère de l'Intérieur l'a confirmée hier, dans la soirée, auprès de France 3 Corse ViaStella : la visite de Gérald Darmanin sur l'île, annoncée ces 7 et 8 février, dans le cadre du processus d'autonomie de la Corse, est repoussée de plusieurs semaines.

En cause : des "conditions sereines" qui ne seraient pas réunies, estime la place Beauvau. Le déplacement ministériel devait ainsi intervenir dans un contexte tendu depuis maintenant plusieurs jours, marqué, notamment, par l'intrusion dans la maison du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, à Centuri.

"Les conditions sereines ne sont pas réunies"

Une action menée par Core in Fronte, et entendant "dénoncer les mécanismes répressifs" à l'œuvre en Corse. Le mouvement citait en premier lieu l'interpellation par les autorités antiterroristes de deux militants nationalistes la semaine dernière, depuis mis en examen et placés en détention provisoire à Paris.

Des interpellations contre lesquelles le nouvellement créé parti indépendantiste Nazione avait également appelé, dans une conférence de presse tenue le 2 février, au rassemblement lors de la visite de Gérald Darmanin.

Le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, n'a à cette heure pas réagi à ce report. Son parti, Femu a Corsica, tiendra une conférence de presse - déjà prévue avant l'annonce de cet ajournement - cet après-midi.