Retour sur l'histoire de la "Corse romane" dans un documentaire inédit ce soir à 20h45 sur Viastella...

Il existe en Corse un patrimoine dont les trésors sont dispersés à travers tout le territoire. Dans ce documentaire, le réalisateur Pierre-Antoine Susini nous fait découvrir différents types de chapelles, d'églises et vestiges sur plusieurs siècles d’histoire. Un patrimoine que nous connaissons mal et qui se racontera au travers de plusieurs intervenants. Pour en savoir plus, découvrez ce fabuleux documentaire "La Corse romane" ce vendredi à 20h45 sur Viastella.

Laissez-vous tenter par ce documentaire captivant sur la redécouverte du patrimoine corse roman à travers Claudine et Philippe, couple belge passionné d'histoire, pivot et guide de cette aventure dans les méandres du maquis corse. Accompagnant ce périple, une voix-off personnelle nous invite à remettre en question nos perceptions, tout en nous éclairant sur les trésors méconnus de l'île.

À travers des témoignages d'historiens, d'archéologues et de passionnés du patrimoine, le documentaire offre une plongée immersive dans l'histoire et la préservation des édifices romans de Corse. L'aspect visuel et sonore du film renforce cette immersion, transportant les spectateurs à travers les siècles et les paysages corses.

Partez à la découverte de vestiges somptueux, des Deux-Sorru à l'Alta Rocca. Une animation graphique de la carte corse illustre la richesse et la dispersion de ce patrimoine au fil du temps. Ce voyage réserve également des rencontres fortuites avec les habitants locaux, apportant une touche authentique à cette quête historique qui promet ainsi une exploration riche en découvertes et en émotions, capturant la magie de la Corse et de son héritage roman.

▶️ Interview du réalisateur Pierre-Antoine Susini

  • Comment vous êtes-vous intéressé à « l’Art roman » ?

J’ai toujours eu un vif intérêt pour le patrimoine religieux, j’ai toujours aimé visiter les églises plus que les musées. Il y a 2 ans, je suis tombé, sur la table de salon de mes parents, sur le premier volume des "édifices romans de la Corse" de Claudine Levie et Philippe Deltour. Dans ce gros livre, il y avait des églises en ruines près desquelles j’avais grandi, et dont je ne connaissais pas grand-chose en fait. J’ai alors contacté Claudine et Philippe pour les suivre dans leurs recherches sur le terrain d’édifices romans oubliés.

  • Qu’est-ce qui pour vous qualifie le plus cette période historique ? 

L’influence pisane, non seulement sur l’architecture des édifices, l’Art roman pisan, mais aussi sur le maillage du territoire de l’ensemble de l’île. Ces édifices racontent la réalité du territoire à l’époque.

  • Avez-vous rencontré des difficultés à effectuer certaines recherches ?

Pas vraiment, j’ai bien été aidé et guidé par les intervenants du film : Claudine Levie et Philippe Deltour, l’historien Antoine Franzini, l’archéologue de l’Inrap Patrick Ferreira, Elizabeth Pardon, l’animateur de la Fagec Stéphane Orsini, et d’autres personnes comme Hélène Paolini-Saez, du laboratoire d’archéologie régional ou Toussaint Quilici. La seule difficulté a été de ne pas pouvoir couvrir tous les édifices de toutes les régions de Corse, mais c’est le jeu d’un documentaire : faire des choix et faire avec les contraintes d’un tournage. Il y a des merveilles en Balagne que je n’ai pas pu filmer pour le documentaire par exemple...

  • D’après vous, quel est le top 3 des plus beaux monuments/vestiges de cette époque ?

Alors c’est très subjectif, mais pour en donner trois/quatre, assez différents, que l’on voit dans le documentaire, je dirais : 1. Les ruines de l’Église San Giovanni Battista à Sari d’Orcino, mises en regard avec l’église de San Michele à Murato; 2. Les fresques de la chapelle de San Tumasgiu di Pastureccia à Castello-di-Rustino; 3. La chapelle à fresques dans un écrin de verdure de San Quilico à Cambia.

▶️ Quelques photos issues du documentaire et commentaires historiques

1. Les ruines de l’Église San Giovanni Battista à Sari d’Orcino

L'église piévane San Giovanni Battista de Cinarca est située sur un petit plateau dominant les vallées, dont la vallée de Cruzini, et se situe au carrefour de sentiers anciens.
Elle apparaît dans l'histoire en 1564, lorsque Sampiero Corso y rassemble ses maigres troupes lors de sa deuxième tentative pour secouer le joug génois. Déjà en mauvais état en 1587, elle perd son titre de piéve en 1638 et est abandonnée après un incendie vers 1686. Elle subit alors le sort des bâtiments abandonnés et sert de stockage et de carrière, ses pierres finissant dans de petites constructions voisines. Elle a fait l'objet de campagnes de fouilles dans les années 1977-1979 et a été restaurée dans les années 1980.

2. Les fresques de la chapelle de San Tumasgiu di Pastureccia à Castello-di-Rustino

La chapelle Saint-Thomas est la plus ancienne chapelle dédiée à Saint-Thomas, et est magnifiquement située sur un promontoire, surplombant toute la vallée du Golo et à 300 m. des ruines du château. Malheureusement, la chapelle fut ravagée par une restauration intempestive en 1930, qui visait à refaire la toiture, mais entraîna la destruction d'un tiers de la longueur de l'édifice.
L'utilisation d'explosifs dans ces travaux a considérablement endommagé les fresques et réduit l'édifice, dont la longueur originale est encore marquée par une ligne de pierres émergeant du sol entre les tombes.
Malgré ces déboires, la chapelle a conservé des fresques parmi les plus belles de Corse.

3. La chapelle à fresques de San Quilico à Cambia

San Quilico aurait été une chapelle seigneuriale et est encore utilisée le 15 juillet pour célébrer Saint Cyr. La chapelle a fait l'objet de plusieurs campagnes de restauration en 1935, 1970, 1976 et dernièrement en 2009. La couleur jaune clair des blocs, la qualité de la construction, le jeu subtil des arcatures actuelles sur l'édifice et la variété des sculptures ornant les encorbellements confèrent à la chapelle un charme particulier. Le style des fresques est émouvant car il reflète un mélange de technique et de maladresse, qui donne aux personnages un aspect naïf et très humain.

Découvrez le documentaire "Corse romane" réalisé par Pierre-Antoine Susini ce vendredi à 20.45, ou rendez-vous sur notre plateforme replay France.TV.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité