Revalorisation du Smic, baisse de la taxe d’habitation, APL… Ce qui a changé au 1er janvier 2021

Certaines choses ont changé avec la nouvelle année 2021, de la revalorisation du Smic à la baisse de la taxe d’habitation en passant par l’interdiction des produits plastiques à usage unique et le changement de calcul des APL.

Les Français vont progressivement ne plus payer la taxe d'habitation.
Les Français vont progressivement ne plus payer la taxe d'habitation. © Fred Haslin/MaxPPP

Le Smic va être revalorisé de 15 euros à compter du 1er janvier 2021 pour atteindre 1 554 euros brut/mois, soit une augmentation de 0,99 % (contre 1,2 % au 1er janvier 2020).

Le montant du Smic brut horaire passe donc à 10,25 euros au 1er janvier (+ 10 centimes), et 1 554,58 euros pour 35 heures hebdomadaires. En dix ans, il a augmenté de 13,9 %, passant de 1 365 euros à 1 554,58 euros brut par mois.

La taxe d'habitation baissera de nouveau à partir du 1er janvier 2021, et cette diminution concernera les 20 % de ménages les plus aisés du territoire français. 

Ceux qui sont mensualisés constateront cette baisse de 30 % dès janvier, alors que la taxe d’habitation doit disparaître en 2023 pour les résidences principales.

Le mode de calcul des APL (aide personnalisée au logement) change au 1er janvier 2021, dans le cadre de la réforme des APL. Les APL seront désormais calculées sur la base des revenus perçus sur les douze derniers mois, à partir de décembre 2019, et plus sur les revenus qui remontent à deux ans.

Pour les étudiants de moins de 28 ans sans revenu, le montant des APL reste inchangé.

Le bannissement du plastique à usage unique continue. Les pailles, couverts, touillettes, boîtes à sandwich, couvercles de boissons, tiges pour ballons, confettis et piques à steak seront désormais interdits, avec un délai de six mois afin de permettre aux distributeurs d’écouler leurs stocks.

Cette mesure s’inscrit dans une politique "verte" : nouvel indice de la qualité de l’air, crédit d’impôt pour les foyers qui installent des bornes de recharge pour véhicules électriques sur l'espace de stationnement de leur résidence principale, interdiction de la publicité papier sur les véhicules...

L'indemnisation apportée aux petites entreprises et aux indépendants touchés par la crise du Covid-19 quel que soit leur secteur d'activité, et dont le montant eut atteindre jusqu'à 1 500 euros par mois, s'arrêtera le 31 décembre. "Il ne sera pas poursuivi après le 31 décembre parce que les activités économiques auront repris."

Le fonds sera désormais réservé aux entreprises des secteurs les plus en difficulté (restauration, loisirs, etc.). 

Le prix des timbres va gonfler de 5 % en moyenne à partir du 1er janvier 2021 : de 0,97 euros à 1,08 euros pour le timbre vert, et de 1,16 € à 1,28 € pour le timbre rouge. Le prix de l’électricité va aussi augmenter. La hausse tournera autour de 2%, soit une trentaine d’euros en plus par an et par ménage en moyenne sur la facture.

Et aussi… 

Rétablissement des contrôles à la frontière avec le Royaume-Uni en raison du Brexit, identifiant unique obligatoire à l’achat d’un vélo neuf en magasin, fin de la prise en charge de l’homéopathie par l’Assurance maladie...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie société